Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les USA vont déployer 500 soldats supplémentaires en Allemagne





Les Etats-Unis vont déployer 500 soldats supplémentaires en Allemagne, où la présence d'importantes troupes américaines avait été remise en cause par Donald Trump, a annoncé mardi le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Lloyd Austin. "J'ai informé la ministre (allemande de la Défense) de notre intention de poster en permanence environ 500 militaires américains supplémentaires dans la région de Wiesbaden (ouest) dès cet automne", a déclaré le secrétaire d'Etat, lors d'une déclaration commune avec son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer. "C'est une excellente nouvelle que non seulement le président (Joe) Biden ait annoncé que les plans de retrait étaient abandonnés, mais qu'au contraire, ces troupes ici en Allemagne soient renforcées", a salué en retour la ministre allemande, qui y voit "un signe très fort d'unité". Cette annonce rompt avec la présidence de Donald Trump au cours de laquelle il n'avait de cesse de critiquer le manque d'implication financière de l'Allemagne pour sa sécurité et au sein de l'Otan. L'ancien président projetait même de réduire la présence militaire américaine en Allemagne, héritage de la fin de la Seconde guerre mondiale. La présence américaine a toutefois nettement décru depuis la chute du Mur de Berlin, passant de 200.000 soldats en 1990 à 34.500 cette année. M. Austin a promis que l'Allemagne "continuerait à être un partenaire important en matière de sécurité et d'économie" des ÉtatsUnis "dans les années à venir". "C'est pourquoi le renforcement de nos relations avec l'Allemagne est une priorité absolue de l'administration Biden-Harris", a-t-il déclaré. Le projet controversé de gazoduc entre la Russie et l'Allemagne, Nord Stream 2, en voie d'achèvement, auquel les Etats-unis sont opposés, ne devrait pas ternir cette relation. "Nous avons exprimé notre opposition à cet accord et à l'influence qu'il confère à la Russie. Mais nous ne laisserons pas cette question se mettre en travers de la formidable relation que nous avons avec l'Allemagne", a ainsi assuré le secrétaire d'Etat américain. Le nouveau gouvernement démocrate a toutefois averti ces dernières semaines que "toutes les entités impliquées" dans la construction du gazoduc, dont de nombreuses entreprises allemandes, seraient sanctionnées par les Etats-Unis si elle ne se désengageaient pas "immédiatement" du projet.

Libé
Mercredi 14 Avril 2021

Lu 241 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.