Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Houthis seraient prêts à confier la gestion du port d'Hodeïda à l'ONU




Les rebelles yéménites houthis, opposés à la coalition menée par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis dans la bataille pour le contrôle d'Hodeïda, ont fait savoir qu'ils seraient prêts à confier la gestion du port d'Hodeïda aux Nations unies, apprend-on de source proche du dossier.
L'Arabie saoudite et les EAU ont promis une opération militaire rapide pour reprendre l'aéroport et le port, sans entrer dans le centre-ville, afin de minimiser les pertes civiles et de maintenir le commerce des biens de première nécessité.
Ces deux pays, qui sont intervenus dans la guerre civile au Yémen en mars 2015 pour tenter de rétablir le pouvoir du président Abd-Rabbo Mansour Hadi, expliquent qu'ils doivent reprendre Hodeïda pour priver les Houthis soutenus par l'Iran de leur principale source de revenus et les empêcher d'introduire des missiles dans la ville.
Le port d'Hodeïda est le grand point d'entrée des secours au Yémen. L'Onu estime que des combats à grande échelle dans la ville pourraient menacer des dizaines de milliers de personnes.
L'émissaire spécial de l'Onu, Martin Griffiths, s'est rendu cette semaine à Sanaa, la capitale yéménite contrôlée par les Houthis, et à Djeddah, en Arabie saoudite, pour essayer de négocier une solution.
Selon un responsable américain, les Etats-Unis ont demandé aux Saoudiens et aux Emiratis d'accepter l'accord.
De source diplomatique aux Nations unies, on indique que la coalition a fait savoir à Martin Griffiths qu'elle étudierait la proposition.
Selon cette source, les Houthis ont indiqué qu'ils accepteraient la présence de l'Onu pour la gestion du port et les inspections.
Un diplomate occidental explique que les Nations unies superviseraient les revenus du port et s'assureraient qu'ils parviennent à la banque centrale du Yémen. Les fonctionnaires yéménites continueraient de travailler aux côtés des Nations unies.
Dans une déclaration faite jeudi, Martin Griffiths a déclaré qu'il était "encouragé par l'engagement constructif" des Houthis et qu'il tiendrait des réunions avec le président Hadi, qui vit en exil en Arabie saoudite.
Par ailleurs, le gouvernement français a revu à la baisse le format de la conférence humanitaire sur le Yémen programmée le 27 juin, après le lancement de l'offensive de la coalition sous commandement saoudien à Hodeïda, principal port du pays, a-t-on appris de sources diplomatiques et humanitaires à Paris.
La conférence annoncée en avril par Emmanuel Macron à l'occasion de la visite du prince Mohammed ben Salman, héritier du trône saoudien, devait avoir lieu au niveau ministériel mais ne réunira finalement que des experts, qui seront chargés de préparer une rencontre ultérieure, a-t-on précisé. Le chef de l'Etat français, qui devait y prendre la parole, souhaitait des résultats concrets.
Les forces de la coalition formée pour combattre les miliciens chiites Houthis se sont emparées samedi de l'aéroport d'Hodeïda. L'opération est d'une ampleur sans précédent depuis le début du conflit.
"L'offensive d'Hodeïda a rendu cette conférence encore plus intenable, surtout si tous les acteurs ne sont pas là", a-t-on souligné de source diplomatique française, ajoutant que Paris faisait de plus en plus figure de "pompier pyromane".

Samedi 23 Juin 2018

Lu 505 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com