Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Etats Unis réitèrent leurs exigences auprès de Pyongyang




Les Etats Unis réitèrent leurs exigences auprès de Pyongyang
La Corée du Nord ne connaîtra de répit sur le front des sanctions que quand elle aura pris des mesures “irréversibles” vers la dénucléarisation, a déclaré dimanche le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis.
Le chef du Pentagone, qui s’exprimait à Singapour lors d’une conférence sur la sécurité, a jugé capital que la communauté internationale maintienne pour l’heure ses sanctions contre Pyongyang, alors que se profile le sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un.
“Il n’y aura de répit pour la Corée du Nord que quand elle aura pris des mesures vérifiables et irréversibles vers la dénucléarisation”, a-t-il dit lors d’une rencontre avec les ministres sud-coréen et japonais de la Défense.
“Nous sommes tenus par un engagement inébranlable à renforcer davantage encore notre coopération en matière de défense, ce qui est le meilleur moyen de préserver la paix”.
“Nous pouvons être prudemment optimistes au moment où nous allons de l’avant”, a déclaré de son côté le ministre sud-coréen de la Défense Song Young-moo au sujet du dossier nord-coréen.
M. Mattis a évité de s’exprimer publiquement au sujet du sommet -dont M. Trump a confirmé vendredi la tenue- en renvoyant les questions vers le département d’Etat.
Dans une nouvelle manifestation de la détente spectaculaire entre Pyongyang et Washington, le président américain s’est entretenu vendredi pendant près d’une heure et demie dans le Bureau ovale avec le général Kim Yong Chol, présenté comme le “deuxième homme le plus puissant de Corée du Nord”. 
Ce dernier, en première ligne dans la préparation du sommet avec son alter ego américain, le secrétaire d’Etat Mike Pompeo, lui a remis un courrier de Kim Jong Un dont le contenu n’a pas été révélé immédiatement. Tout sourires, il a raccompagné l’émissaire jusqu’à sa voiture, lui serrant la main à plusieurs reprises tout en continuant à s’entretenir avec lui pendant encore plusieurs minutes.
L’ordre du jour du sommet du 12 juin à Singapour est au cœur de ces tractations entre les deux pays sans relations diplomatiques, qui échangeaient encore il y a six mois menaces et invectives autour des ambitions nucléaires nord-coréennes.
Washington réclame une dénucléarisation “complète, vérifiable et irréversible” de la Corée du Nord et se dit prêt à apporter des garanties pour la “sécurité” du régime reclus, qui a toujours considéré son arsenal comme une sorte d’assurance-vie.
“Nous pouvons nous attendre, au mieux, à un chemin de négociations semé d’embûches”, a déclaré M. Mattis.
“En tant que ministres de la Défense, nous devons conserver une collaboration défensive forte pour permettre à nos diplomates de négocier calmement en position de force en ce moment critique”, a-t-il dit.

Libé
Lundi 4 Juin 2018

Lu 529 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com