Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Les Enfants de la mer", un film d’animation écologiste et spirituel




"Les Enfants de la mer", un film d’animation  écologiste et spirituel
Adapté du manga en cinq volumes Les Enfants de la mer de Daisaku Igarashi, le long métrage d’animation de Ayumu Watanabe s’inscrit avec style et profondeur dans la continuité du maître Hayao Miyazaki (Princesse Mononoké, Totoro, Le Voyage de Chihiro,). Dans les salles à partir depuis mercredi 10 juillet.
Ruka est rejetée par son équipe de handball et se retrouve seule au début de ses vacances. Elle rencontre Umi, un étrange garçon qui entretient une communication unique avec l’univers marin. Il lui présente son frère Sura qui avait disparu. Tous trois partent dans un voyage cosmique avec pour destin de relier la mer aux étoiles pour préserver la Terre.
Peuple marin, les Japonnais ont un rapport intime avec l'océan, le Japon étant un archipel, une constellation d’îles. La mythologie locale est intimement liée à la mer. D'obédience shinto, la culture nippone est par ailleurs toute orientée vers l’au-delà, autant surnaturel que cosmique. Les Enfants de la mer rapproche les deux donnes. L'eau y communique avec les étoiles, vecteur d'une initiation intérieure, créatrice d'un nouveau cosmos. Des enfants s'initient à la voie.
Manga fleuve, Les Enfants de la mer ne suit pas les chemins traditionnels. Commençant comme un manga classique sur le sport, il verse dans une quête mystique avec une esthétique psychédélique à laquelle les techniques actuelles donnent toute leur ampleur. Des requins baleines y côtoient les astéroïdes, les étoiles filantes surfent sur les vagues, les trous de verre flirtent avec la terre... Le déroulement de l’histoire fait souvent appel à l’ellipse, le récit évoquant plus celui d’un rêve qu’une succession de faits chronologiques. Les enfants les plus jeunes perçoivent parfaitement cette forme narrative, alors qu’elle apparaît plus complexe aux adultes. Comme s’ils l’avaient perdue. Tous se retrouveront dans Les Enfants de la mer. Un conte initiatique traversé de fulgurances visuelles. Message bienveillant et éducatif, le film transporte sur d’autres rives, dans un cosmos beau et joyeux.

Libé
Vendredi 19 Juillet 2019

Lu 676 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com