Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Amitiés franco-marocaines de la région d’Armentières : Un exemple d’échanges fructueux




Les Amitiés franco-marocaines de la région d’Armentières : Un exemple d’échanges fructueux
Dans le cadre des efforts déployés par la société civile en Europe notamment en France en matière d’immigration,  l’Association Les Amitiés franco-marocaines  de la région d’Armentières œuvre à faire connaître les valeurs de tolérance et de paix. De même qu’elle lutte contre toutes les formes de violence et d’extrémisme en organisant de nombreuses rencontres et  activités dans cette perspective.
A l’origine de ces actions culturelles et humanitaires qui ont pour  but de rapprocher les deux peuples de la communauté d’Armentières,  l’infatigable acteur associatif Boubker Chafik, vice-président de ladite association, prend à cœur cette noble mission. Connu pour ses compétences et son aptitude à communiquer, il ne lésine sur aucun effort pour présenter aux  habitants de cette communauté des programmes aussi riches que pertinents et favoriser diverses rencontres. Les activités sont animées par des personnalités de premier plan, au niveau politique, économique, social et des médias.
Boubker Chafik veille également à organiser des fêtes à caractère national et religieux tels la fête du Trône, de la Jeunesse, l’anniversaire de la Marche Verte, ou Aid Al Adha et Aid Al Fitr. C’est une aubaine  précieuse  pour  les Marocains établis dans la région d’Armentières de rencontrer familles et proches, de s’ouvrir sur l’Autre et de démontrer leur attachement à leur pays natal et à sa culture.
Il y a lieu de rappeler qu’une délégation forte d’une quinzaine de Françaises et de Français de la région d’Armentières avait effectué en octobre dernier une visite au Maroc pour  s’enquérir des réalisations accomplies,  s’informer des efforts consentis à tous les niveaux  et des avancées permettant  au Royaume de se positionner parmi les pays émergents.
Lors de son séjour au Maroc, la délégation a visité  également plusieurs villes dont Casablanca, Essaouira, El Jadida, Rabat et Mohammedia et a pu rencontrer de nombreux acteurs et potentialités de la société civile.
Pour  Boubker Chafik, tous les moyens sont bons et toutes les occasions sont à saisir  pour servir la communauté marocaine établie à l’étranger et renforcer les liens séculaires entre le Maroc et la France.

H.T
Mardi 28 Mars 2017

Lu 922 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés