Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les 12-17 ans s’apprêtent à goûter au vaccin

Pour une rentrée plus rassurante


Les 12-17 ans s’apprêtent à goûter au vaccin
10.828 nouveaux cas et 104 décès ont été recensés de mercredi à jeudi dans le Royaume. En clair, la propagation du virus ne faiblit pas, laissant derrière lui des familles éplorées et des personnes covidées, pour qui le monde s’est brutalement arrêté de tourner, puisqu’elles  sont dans le meilleur des cas cloîtrées chez elles et bourrées de médicaments, ou au pire, admises en réanimation. 376 nouveaux cas sévères ou critiques y ont d’ailleurs été admis dans le même laps de temps. Au total, 66 patients sont sous intubation et 1.147 sous ventilation non invasive.

En somme, et comme l’a rappelé l’épidémiologiste américain, Larry Brilliant, “nous sommes plus proches du début que de la fin de la pandémie”. Espérons qu’il se trompe sur toute la ligne, car la résilience a des limites au même titre que la patience. Mais au vrai, on craint qu’il n’ait raison. Rappelez-vous, les espoirs, un temps, suscités par les traitements, ont ensuite fait place nette aux vaccins. Mais l’efficacité de ces derniers est plus que jamais controversée, tant les infections des personnes vaccinées se multiplient au grand dam des autorités sanitaires et de la population pour qui cette crise n’a que trop duré. Désormais, l’Organisation mondiale de la santé planche sur trois traitements. De ce fait, il  y a vraiment dans l’air l’amère sensation que l’on tourne un peu en rond. Un cercle vicieux et mortel qu’il va falloir rompre au risque de se retrouver avec des regrets à n'en plus finir. 

Cela dit, la crédibilité accordée par le ministère de la Santé aux vaccins est pleine et entière. Elle n’a souffert d’aucune désaffection, aussi minime soit-elle. 16.034.986 personnes ont jusqu’à présent reçu la première dose dans le Royaume, tandis que 11.299.174 citoyennes et citoyens ont complété leur schéma vaccinal. De plus, les 12-17 ans sont ciblés par les autorités sanitaires pour une rentrée scolaire en présentiel et en toute sécurité. Ils devraient recevoir le Comirnaty de Pfizer-BioNTech, incessamment. Pour preuve, les formations dispensées par le ministère de la Santé, concernant le vaccin Pfizer dont le Maroc aurait reçu 700.000 doses vendredi, au profit du corps médical.

La volonté du gouvernement est de limiter les cours à distance et réduire les inégalités de ce mode d’apprentissage. Toutes les familles n’ayant pas les moyens de se payer une connexion stable et des équipements performants. Mais cette réflexion ne prend pas vraiment en compte l’efficacité limitée des vaccins face au variant Delta. Surtout que l’hypothèse d’une troisième dose est plus que jamais d’actualité. Mais d’un autre côté, on ne peut nier que le précieux antidote est salvateur puisqu’il empêche, dans une grande majorité de cas, de développer une forme grave du Sars-Cov-2. Selon des sources concordantes, la plupart des cas en réanimation ne sont pas vaccinés. Dont des femmes enceintes.

En effet, d’après nos informations, la propagation du variant Delta a coïncidé avec un afflux sans précédent de femmes enceintes dans les structures hospitalières dédiées à la Covid-19. La majorité d’entre elles n’étaient justement pas immunisées par un vaccin. D’où l’appel du Dr. Tayeb Hamdi. Le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé est à l’origine d’une infographie édifiante sur le sujet, avec pour principal leitmotiv : une femme enceinte qui a la Covid court un grand danger. Il rappelle par ailleurs que plusieurs décès de femmes enceintes ont été enregistrés au Maroc. Un véritable crève-cœur et des risques qu’il va falloir minimiser à l’avenir.

C.C 

Libé
Vendredi 13 Août 2021

Lu 515 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS