Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le vaccin Sinopharm gagne du terrain

On en sait un peu plus sur l’antidote chinois


D’une semaine à l’autre, le mystère entourant le vaccin anti-Covid19 développé par CNBG Sinopharmet destiné au Maroc,s’éclaircit petit à petit. Alors que l’Egypte aurait récemment reçu ses premiers lots de l’antidote conçu par le géant pharmaceutique chinois, les autorités sanitaires des Emirats arabes unis ont déclaré que le vaccin de Sinopharm serait efficace à hauteur de 86%, alors que la firme chinoise a même affirmé que son vaccin montrait une efficacité pouvant allerjusqu’à 100 % dansla prévention des cas modérés et graves de Covid-19. Des conclusions baséessur les résultats préliminaires de la phase 3 des essais cliniques.Il n’en fallait pas plus pour que les Emirats arabes unis l’approuvent. Même son de cloche du côté du Bahreïn. En effet, selon l’autorité de régulation de la santé nationale (NHRA) du pays du Golfe, «la décision de la NHRA d’approuver et d’utiliser ce vaccin est basée sur les données d’essais cliniques menés dans plusieurs pays, qui ont été soigneusement examinées et évaluées par l’autorité», a indiqué la NHRAparle biais d’un communiqué diffusé via l’agence de presseBahrainNewsAgency. Lequel précise également que «lesrésultats des essais cliniques de la phase III ont montré un taux d’efficacité de 86%, un taux de séroconversion de 99% des anticorps neutralisants et une efficacité de 100% dans la prévention des cas modérés etsévères de Covid-19, après des tests réalisés sur 42.299 volontaires». Pour conclure et étayersa décision, ladite autorité de régulation affirme que plusieurs vérifications ont été effectuées concernant la qualité du vaccin, «en examinant les données scientifiques derrière le processus de fabrication et la stabilité du produit, en plus de garantir l’engagement du fabricant à appliquer les principes de bonnes pratiques de fabrication, conformément aux normes internationales en vigueur dansl’industrie pharmaceutique et les exigences émises par la NHRA».

Le Pérou suspend les essais cliniques
Le Bahrein au même titre que le Maroc, lesEmirats arabes unis et l’Argentine, entre autres pays, ont pris part à la campagne 4 Humanity, et donc aux essais cliniques de la phase III du vaccin de Sinopharm. Mais si la majorité des pays concernés par cette campagne n’ont émis aucune réserve, le Pérou a, quant à lui, jeté un pavé dans la mare et fait naître doutes et inquiétudes.Et pour cause, le ministère péruvien de la Santé a confirmé samedi avoirsuspendu temporairement, par précaution, les essais cliniques d’un vaccin chinois contre la Covid-19 aprèsla détection de complications chez l’un des volontaires de ces tests. Une décision prise afin de «protéger la santé des volontaires durant la phrase trois d’essais des vaccins, après l’identification d’un évènement indésirable sérieux chez l’un des sujets de recherche», révèle un communiqué émanant des autorités sanitaires péruviennes. L’évènement indésirable en question serait d’ordre neurologique. Si l’on en croit les médias locaux, l’un des volontaires participant aux essais cliniques aurait présenté des difficultés pour bouger ses jambes à cause d’un affaiblissement. Cité par la presse locale, German Malaga, chercheur en chef pourles essais cliniques en rapport avec le vaccin développé par le laboratoire chinois Sinopharm, raconte : «Il y a quelques jours, nous avons signalé, comme ilse doit, devant les autorités régulatrices que l’un de nos participants aux essais présentait dessymptômes neurologiques qui pouvaient correspondre à une complication connue sous le nom de Guillain-Barré». Le syndrome de Guillain-Barré correspond à une affection rare. Non contagieuse, elle pousse le système immunitaire du patient à attaquer une partie du système nerveux périphérique. Malheureusement, cela peut entraîner une faiblesse musculaire et la perte de sensation dans les jambes et les bras. En tout cas, les essais cliniques au Pérou devaient se conclure cette semaine, après destestssur environ 12.000 personnes. Les résultats ne devraient pas être connus avant la mi2021. Mais cela n’a pas empêché le gouvernement péruvien d’envisagerl’achat de quelque 20 millions de doses pour vacciner les deux tiers de sa population. Le Maroc a, quant à lui, commandé une dizaine de millions du vaccin chinois de Sinopharm. Mais on ne sait toujours pas lequel parmi les nombreux vaccins développés par CNBG. Une chose est sûre, deux d’entre ces vaccins auraient d’ores et déjà été inoculés à des centaines de milliers de personnes de toute urgence en Chine,sans qu’il y ait d’effetsindésirables. Mais en même temps, il ne faut pas oublier que le régulateur Food and Drug Administration of China a demandé plus de précisions à Sinopharm avant d’approuverses vaccins pourleur commercialisation. La procédure d’approbation est toujours en cours. 

C.E
Lundi 14 Décembre 2020

Lu 1468 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Septembre 2021 - 20:01 Alger en perte d’altitude

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Dans la boutique

Flux RSS