Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le trophée de la reconnaissance à l'artiste-peintre Abdelkrim Ouazzani




Le trophée de la reconnaissance à l'artiste-peintre Abdelkrim Ouazzani
Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj a remis, jeudi à Tétouan, le trophée de la reconnaissance à l'artiste-peintre Abdelkrim Ouazzani, et ce pour sa grande contribution à l'amélioration de la formation aux métiers d'art au Maroc.
S'exprimant à cette occasion, M. Laâraj a précisé que dans le cadre de la journée de la reconnaissance, M. Ouazzani qui a occupé durant 40 ans les postes de professeur puis de directeur au sein de l'Institut national des Beaux-Arts (INBA) a reçu cette récompense pour son implication et son rôle dans l'amélioration de la formation en arts au Maroc.
Félicitant M. Ouazzani pour son exposition "Etances", M. Laâraj a souligné que cet artiste "éternel" emmène à travers son art vers un voyage créatif, invitant à découvrir chacune de ses expériences ayant fait de lui un artiste international qui expose ses oeuvres partout dans le monde.
Par ailleurs, M. Laâraj a affirmé que le ministère oeuvre à promouvoir l'amélioration de l'art au Maroc à travers une dynamique nouvelle permettant de garantir l'émergence de réelles industries artistiques, qui contribueront à hisser les domaines culturel et artistique à un niveau supérieur digne du développement que connaît le Royaume.
Il a également rappelé la tenue, en octobre prochain, des premières Assises des industries culturelles et créatives, faisant savoir que cet événement important verra la participation des différents acteurs du secteur culturel, et sera l'occasion pour examiner et approfondir le débat sur les moyens à même d'améliorer le secteur des industries culturelles et créatives au Maroc.
Pour sa part, M. Ouazzani s'est dit très honoré par cet hommage et par le trophée que lui a remis M. Laâraj en marge de l'exposition "Etances", notant que ladite exposition est une rétrospective de toutes les étapes qu'il a traversées en tant qu'artiste.
 Se disant ravi que ce trophée coïncide avec son retour à Tétouan, sa ville natale qu'il a dû quitter il y a plus de 30 ans, l'artiste peintre a confié que chacun de ses tableaux et de ses sculptures recèle un message, appelant les visiteurs à découvrir l'idée enfouie derrière ses créations.
Réelle "rétrospective" de la vie d'artiste de ce créateur innovant et singulier diplômé de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, l'exposition "Etances" d'Abdelkrim Ouazzani au Centre d'art moderne de Tétouan reflète le concept de la liberté tant prôné par l'artiste-peintre et sculpteur marocain.

Samedi 10 Août 2019

Lu 1893 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com