Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le théâtre marocain promis à un avenir meilleur avec des infrastructures de taille




Le théâtre marocain promis à un avenir meilleur avec des infrastructures de taille
Alors que le monde célébrait, mardi, la Journée mondiale du théâtre, le théâtre marocain semble promis à des lendemains meilleurs avec des infrastructures importantes qui viendront renforcer davantage un secteur en plein essor. Le secteur du théâtre verra ainsi la naissance de nombreux et importants chantiers, notamment des salles de théâtre et centres culturels dans toutes les régions du Royaume. A titre d'exemple, la position de Rabat en tant que cité culturelle par excellence sera renforcée par la construction du Grand Théâtre de Rabat, dont les travaux ont été lancés en 2014 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.  Espace à vocation socio-culturelle par excellence, le futur théâtre, d'un investissement global de 1,677 milliard de dirhams, vise à doter la ville de Rabat, et la région dans son ensemble, d'un pôle dédié à l'animation artistique et aux loisirs, à même d'accueillir les grandes manifestations culturelles nationales et internationales et de favoriser l'émergence des talents, notamment parmi les jeunes. Dans une déclaration à la MAP à l'occasion de la journée mondiale du théâtre, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj a indiqué que ces infrastructures seront renforcées par l'inauguration cette année de six salles de théâtre et centres culturels à Sefrou, Ouarzazate, Missour, Agadir, Guercif et Casablanca (Maarif), précisant que 18 autres sont en cours de construction dans d’autres régions. Il a, dans ce sens, ajouté qu’un montant de 46 millions de dirhams a été alloué pour la subvention des projets théâtraux au titre de la saison 2017-2018. M. El Aaraj a, en outre, fait observer que la dernière décennie a été marquée par d’importantes stratégies visant la réhabilitation et la restructuration de la scène théâtrale au Maroc notamment la mise en place d’une politique de subventions beaucoup plus large qui a déclenché une importante dynamique chez les professionnels du secteur. Cette politique de subventions octroyées par le ministère se poursuivra avec un choix et un suivi plus rigoureux, mais aussi un contrôle de la mise en application des différents projets afin de veiller à une meilleure gestion des ressources, a-t-il affirmé. "Certes, un nombre important de projets a été lancé par notre département concernant différents secteurs de l’activité culturelle dans le Royaume, mais le principal axe auquel le ministère accorde une attention particulière est la loi de l’artiste qui sera mise en application dans les plus brefs délais", a-t-il souligné, notant que le ministère veille à la mise en œuvre effective de cette loi dans le but de permettre une meilleure visibilité de l’avenir, tout en garantissant une plus grande structuration de la scène théâtrale marocaine.

Mercredi 28 Mars 2018

Lu 332 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.