Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale




Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale
L'industrie musicale américaine a connu un taux de croissance à deux chiffres pour la quatrième année consécutive, générant 11,1 milliards de dollars en 2019 en grande partie grâce au streaming, a indiqué mardi une organisation spécialisée.
Le chiffre d'affaires de la musique a bondi de 13% l'an dernier, détaille la Recording Industry Association of America (RIAA) dans son rapport annuel. Le streaming a représenté 8,8 milliards de dollars, soit près de 80% des recettes. La RIAA a précisé que les abonnements payants à des plateformes de streaming comme Spotify et Tidal avaient le plus contribué à ces revenus. Avec maintenant plus de 60 millions d'abonnés payants, ces services ont représenté 61% des profits liés aux enregistrements musicaux des Etats-Unis. Les gains des plateformes de streaming financées par la publicité, comme YouTube et la version gratuite de Spotify, ont augmenté de 20% par rapport à 2018, mais n'ont généré que 908 millions de dollars. Ce genre de service a vu plus de 500 milliards de chansons diffusées auprès de plus de 100 millions d'auditeurs américains, mais n'a représenté que 8% des recettes de l'année 2019. Les profits liés à la vente de CD ont eux baissé de 12%, à 614,5 millions de dollars.
Cette chute, qui était attendue, n'a pas été aussi rapide que celle des revenus des téléchargements numériques, qui ont dégringolé de 18% pour tomber sous le milliard de dollars pour la première fois depuis 2006, à 856 millions de dollars.
Le vinyle, grand favori des hipsters et des collectionneurs, a quant à lui marqué sa 14e année consécutive de croissance. Avec des revenus en hausse de 19%, il a rapporté 504 millions de dollars, ce qui lui a permis de connaître sa meilleure année en plus de trois décennies.

Jeudi 27 Février 2020

Lu 868 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.