Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le soutien de Madrid au Plan d’ autonomie marocain vivement salué de par le monde...


Rachid Meftah
Lundi 21 Mars 2022

L’UE loue le développement positif des relations entre le Maroc et l’Espagne

Le soutien de Madrid au Plan d’ autonomie marocain vivement salué de par le monde...
Ridicule, l’Algérie, “non concernée”, s’emmêle et rappelle son ambassadeur à Madrid pour consultation

L’annonce faite par l’Espagne de reconnaître l’initiative marocaine d’autonomie comme une base sérieuse, réaliste et crédible pour résoudre le différend régional autour du Sahara marocain a suscité un grand intérêt politique, diplomatique et médiatique à travers de nombreux pays africains, européens, américains, du Moyen-Orient et autres. Des personnalités politiques, de nombreux experts en géostratégie, des analystes, des chercheurs universitaires ont, d’une manière quasi-unanime exprimé un jugement positif quant aux développements prometteurs de cette question complètement incongrue n’ayant que trop longtemps duré… Les dirigeants du parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), au pouvoir ont souligné que la nouvelle position du gouvernement espagnol au sujet du Sahara marocain est une « décision courageuse » qui ouvrira une nouvelle ère dans les relations entre les deux pays voisins.
Le soutien de l’exécutif espagnol à l’initiative marocaine d’autonomie (…) est une « bonne nouvelle » susceptible de créer les conditions favorables pour de « nouvelles relations avec le Maroc », a notamment affirmé la secrétaire générale adjointe du PSOE, Adriana Lastra. Cette nouvelle position, qualifiant la solution marocaine comme «la base la plus sérieuse réaliste et crédible pour la résolution du différend » du Sahara marocain, répond aux besoins de l’Espagne, du Maroc, a-t-elle noté, précisant que l’adoption de cette décision s’inscrit dans le cadre de la « coopération et du respect» entre Rabat et Madrid.
De son côté, Salvador Illa, leader du Parti socialiste catalan (PSC) et ancien ministre de la santé a qualifié de « courageuse et réaliste »la décision prise par le gouvernement de son pays, qui «respecte, a-t-il développé, la souveraineté de tous les pays et permet d’ouvrir une nouvelle étape dans les relations avec le Maroc … »
La position exprimée par le chef du gouvernement, Pedro Sanchez est « la bonne décision car elle permet de renforcer les liens avec un pays très important pour l’Espagne et un partenaire stratégique comme le Maroc », a ajouté le dirigeant du PSC. D’autres personnalités politiques ayant salué la position pertinente et opportune de Madrid, ont appelé les autres pays européens à lui emboiter le pas.
Avec le soutien affiché à la marocanité du Sahara, «l’Espagne a fait une ouverture importante pour la résolution de ce problème territorial», a ainsi tweeté le député italien, Alessandro Pagano. «Après cette initiative espagnole, tous les pays sont appelés à la suivre. Espérons que l’Italie le fera bientôt aussi », a-t-il souligné.
Dans le même sillage, l’eurodéputé italien, Marco Zanni, a salué la position espagnole, se disant« heureux de savoir que l’Espagne considère l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc comme la base la plus réaliste et la plus crédible pour résoudre le différend du Sahara ». « La stabilité et le progrès dans la région devraient également être une priorité stratégique pour l’UE et l’Italie », a-t-il mis en relief dans un tweet.
Cette position est également partagée par l’eurodéputé bulgare, Asim Ademov, qui a félicité le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez pour avoir reconnu le plan pour l’autonomie du Sahara marocain comme étant la solution la plus sérieuse et la plus crédible ».
D’autre part, plusieurs personnalitésfrançaises ontrelevé que la nouvelle position espagnole est un fait historiquemarquant danslesrapports entre le Maroc et l’Espagne, mais aussi avec les autres pays de l’Union européenne. C’est « un nouveau pas historique pourla souveraineté marocaine du Sahara », a écritJean LouisBorloo, ancien député-maire deValencienne et ancien ministre d’Etat français. « L’Espagne s’engage et rejoint la position française et allemande,renforcée par la reconnaissance US », a-t-il mis en évidence en ajoutant que « le Maroc est la rotule du nouveau partenariat Europe-Afrique ».
Pour sa part, l’ancien premier ministre français, Manuel Valls, a relevé que « le gouvernement de Pedro Sanchez opère un virage surprenant, bienvenu et stratégique en considérant l’initiative d’autonomie de Rabat pour le Sahara comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible ».«Il était urgent de rétablir une relation constructive avec le Maroc », a-t-il ajouté. Là-dessus, Eric ciotti, député et conseiller départemental des Alpes Maritimes s’est dit « heureux du début de clarification de l’Espagne envers le Maroc à propos du Sahara ». Pour lui, la « Souveraineté marocaine sur cette partie du Sahara n’est pas discutable », faisant observer que « le respect des traités et des frontières nationales doit être une priorité ».
Par ailleurs, le président de l’Assemblée nationale du Panama, Crispiano Adames Navarro, a noté que la décision de l’Espagne est susceptible de favoriser une solution définitive qui préserve «la paix et l’intégrité nationale ». L’initiative marocaine d’autonomie constitue «le cadre le plus objectif, responsable, réaliste et pertinent en vue de solutions qui préservent la paix et l’intégrité nationale, conformément au droit international », a écrit dans ce sens, M. Adames Navarro dans une réaction publiée sur le compte Twitter de l’Assemblée nationale du pays caribéen.
L’ambassadeur des Etats-Unis à Madrid, Julissa Reynoso, n’a pas manqué, quant à elle, de réaffirmer le soutien de son pays à l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara.
L’ancienne conseillère du président américain, Joe Biden, qui était l’invitée d’une émission, samedi soir, sur les ondes de la radio espagnole « Cadenas Ser », a souligné que « les Etats-Unis considèrent que le plan marocain d’autonomie pour le Sahara est raisonnable et viable »….
Le même jour, un porte parole du département d’Etat américain a affirmé, s’adressant aux agences de presse espagnoles «EFE» et «Europa press » que Washington partage la position de l’Espagne sur la question du Sahara marocain. «Nous continuions à considérer le plan d’autonomie présenté par le Maroc comme sérieux, crédible et réaliste « et qui a un potentiel clair pour répondre aux aspirations des populations de la région », a-t-il mis en avant.
Des experts en économie, en géostratégie, de même que des observateurs et analystes des relations internationales ont abondé dans la mise en exergue du pas historique franchi par l’Espagne. En effet, l’économiste espagnol AldoOlcese, estime que la décision audacieuse de Madrid au sujet du Sahara marocain est un exercice efficace de realpolitik. Il relève dans une tribune publiée sur le site d’information «Vozpopuli.com », que le gouvernement de son pays« vient de rejoindre le groupe des Etats qui soutiennent la position du Maroc sur le Sahara. Il le fait après le soutien que l’autres grands pays du monde, comme la France, les Etats-Unis et l’Allemagne, ont manifesté ces derniers mois »
Pour l’expert espagnol, « ce n’est pas une décision politique facile pour l’Espagne… ».« Notre gouvernement a fait preuve de courage et de détermination en prenant cette décision très importante pour notre politique internationale et nos relations de bon voisinage avec nos frères du sud », a-t-il mis en avant, faisant observer que le fait de l’exprimer par une lettre et une déclaration officielle, sur le modèle du gouvernement allemand et sans débat parlementaire de courtoisie « est à priori audacieux et controverse, mais cela représente un exercice efficace de realpolitik ».
Là-dessus, pour l’auteur de la tribune, c’est une chance historique de voir désormais, les relations du Maroc avec l’Espagne et avec l’Europe, enregistrer « un bond qualitatif spectaculaire, qui se traduira clairement par l’amélioration de notre sécurité mutuelle et de notre développement économique et social partagé ». Et d’ajouter que le Maroc est « le seul pays d’Afrique qui a su consolider des relations d’alliance stratégique privilégiées avec les Etats-Unis et la Chine, étant ainsi le seul creuset des relations internationales les plus stables et les plus prometteuses du continent africain et un allié indispensable et irremplaçable ».
Dans la même veine, l’expert international basé à Genève, Matteo Dominici, a estimé que en apportant son appui clair et sans équivoque (…), l’Espagne a soutenu une solution porteuse de grands espoirs pour toute la région en termes d’intégration, de paix, de stabilité et de développement. « La nouvelle position du gouvernement espagnol au sujet de la question du Sahara est, à ce titre «judicieuse et procède d’une vision pragmatique, stratégique et globale pour la paix et la stabilité de la région », a-t-il soutenu. Par ailleurs, de nombreux médias arabes (jordaniens, égyptiens), italiens, sud-américains, français, bulgares et autres se sont focalisés sur l’annonce espagnole estimant que Rabat a encore une fois réussi un « coup diplomatique d’envergure » et que c’est une position inédite qui consacre le caractère stratégique de la relation avec le Maroc (…).
Reste l’attitude intempestive, comme à l’accoutumée du voisin de l’Est, cette Algérie en mal d’identité et de reconnaissance, s’appuyant sur une diplomatie atrocement indigente…
Alger s’emmêle, somme toute, encore et toujours dans ses confusions hystériques et ses contradictions flagrantes. Alors qu’elle martelait ne pas être concernée par le différend du Sahara, elle se précipite, aussitôt la décision espagnole annoncée et s’enfonce davantage dans son bourbier(en appelant son ambassadeur pour consultations avec effet immédiat. SVP.) 


Lu 718 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p