Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Le silence des papillons” de Hamid Basket projeté à Sofia




“Le silence des papillons” de Hamid Basket projeté à Sofia
Le film "Le silence des papillons" du réalisateur marocain Hamid Basket a été projeté, dernièrement à Sofia, dans le cadre du 11è Festival cinématographique du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENAR/FilmFest) initié du 15 au 31 janvier dans la capitale bulgare. Lors de la séance d’ouverture du festival, l’ambassadeur du Maroc à Sofia, Zakia El Midaoui, a félicité les organisateurs de cette manifestation culturelle pour leur travail sérieux et constant qui a fait de ce festival un rendez-vous annuel de notoriété internationale, permettant ainsi au public bulgare de faire connaissance avec le cinéma du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et de s’imprégner de la culture de ces deux régions, indique un communiqué de l’ambassade du Royaume à Sofia.
Le réalisateur marocain a fait le déplacement à Sofia afin de présenter son film au public et aux médias bulgares qui étaient venus nombreux pour découvrir son long-métrage, relève la même source. A la fin de la projection, Hamid Basket a répondu aux questions des critiques présents dans la salle et rappelé ses différents travaux cinématographiques, ajoute le communiqué. "Le silence des papillons" raconte l’histoire de Samira, une chanteuse lyrique de renommée, dont le corps est retrouvé sans vie dans son cabanon. La police adopte la version d’un suicide, avant de rouvrir l’enquête et conclure à un meurtre.
Le commissaire Jamal, qui est chargé de mener l’enquête, soupçonne le mari de la défunte. Un combat acharné s’engage alors entre les deux hommes sans que l’un ou l’autre n’en sorte victorieux.
En plus du Maroc, l’Algérie, l’Azerbaïdjan, l’Indonésie et la Palestine ont participé à cette manifestation avec des longs-métrages, selon la même source. Le Festival MENAR a notamment pour objectif de permettre au public bulgare de se familiariser avec la culture et les traditions du monde islamique. Outre la présentation de longs et courts-métrages ainsi que des documentaires issus des pays arabo-musulmans, le programme du festival prévoit l’organisation d’événements de présentation des coutumes et des traditions de chaque pays participant.

Samedi 2 Février 2019

Lu 426 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif