Le rôle de la littératie et la langue arabe dans l'acquisition du savoir


Libé
Vendredi 24 Décembre 2021

Le rôle de la littératie et la langue arabe dans l'acquisition des connaissances a été au cœur du débat lors d'une conférence hybride organisée, dernièrement, à l'initiative de l'Université Al Akhawayn d'Ifrane (AUI) à l'occasion de la Journée mondiale de la langue Arabe (18 décembre)

Intervenant à l'ouverture de cette conférence marquée par la participation d'un parterre d'universitaires marocains et étrangers, le Président de l'Université Al Akhawayn, Amine Bensaid a souligné que la littératie est considérée comme étant la prière angulaire dans tout système d’enseignement.

Il a indiqué que cette conférence internationale se veut une contribution aux efforts visant l’élaboration de partenariats avec des instituts de recherche scientifique en matière de méthodologie d’enseignement de la langue arabe, de réseautage international visant l’amélioration de l'utilisation de la langue arabe et de la coopération avec des établissements en particulier africains, intéressées par la littérature pour enfant.

Abdellah Chekayri, professeur à l’AUI, a indiqué, de son côté, que cette conférence constitue l'occasion de débattre des problématiques dont souffre la langue arabe dans l’enseignement et la recherche scientifique ainsi que celles en lien avec l’usage de la technologie dans l’enseignement de cette langue vivante, ajoutant que l'objectif est de renforcer davantage les partenariats avec des institutions marocaines et étrangères en la matière.

Cette rencontre a été marquée par l'annonce des résultats du Concours international de "l’histoire courte" destinée aux enfants, organisé par le Centre d’étude arabe et de littératie relevant de la faculté des sciences humaines et sociales de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane.

Cette compétition a pour objectif d’encourager la créativité dans le domaine de la littérature et de l'écriture. Plusieurs thèmes ont été débattus lors de cette rencontre dont "La qualité de l'enseignement et la stratégie d'apprentissage", "la conscience phonologique et morphologique" et "la lecture, la littératie et les Troubles d'apprentissage".


Bouillon de culture

Exposition
 
Art First Galerie a organisé, jeudi à Casablanca, l'exposition "Auto-Pop-Traits" de l'artiste Lamia Tahour et la Signature du recueil de nouvelles "Les inconsolées" de Karima Echcherki, en hommage à la femme. Initiée en partenariat avec Yasmine Signature, cette fusion des deux évènements vise à mettre à l'honneur les femmes d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

Ainsi, l'exposition de l'artiste-peintre Lamia Tahour, qui se poursuit jusqu'au 10 janvier à la galerie Les Tours Végétales se veut une réflexion de sa manière de percevoir la femme d'aujourd'hui à travers une série d'œuvres singulières inspirées des univers de la mode et du Pop Art. Au cœur d'un univers chargé de couleurs vives, elle met à l'honneur la femme moderne, indépendante, assumée et inspirante grâce à un mélange de peinture, de collage de magazines et d'utilisation de perles, notamment sur les bustes.

Lamia Tahour qui fait preuve d’une grande créativité en explorant différents médiums artistiques, intègre des messages à la fois forts et humoristiques en français et en arabe, afin d'inspirer toutes les jeunes femmes marocaines. En transmettant ses messages qui viennent sublimer l'œuvre, l'artiste espère pouvoir éveiller les consciences à sa manière et voir rayonner chez la femme sa robustesse, sa bienveillance et son aspect protecteur.

L'exposition comprend également des photos de références cinématographiques et des images de Mangas qui viennent s'adosser aux créations picturales et originales de l'artiste. De son côté, Karima Echcherki signe avec son recueil de nouvelles un plaidoyer implacable contre la violence faite aux femmes et renouvelle l'interrogation sur la relation homme/femme.

Ce recueil de nouvelles centrées sur la femme d'hier cantonnée à son univers domestique et à celle d'aujourd'hui qui a peu à peu conquis l'espace public et professionnel, est un témoignage des injustices et discriminations qui perdurent dans une société culturellement patriarcale.

L'auteure y met en avant les mêmes histoires qui se répètent avec les mêmes maux, ainsi que la violence envers les femmes, calfeutrée hier entre les murs et qui défraie aujourd'hui les chroniques des faits divers.

Dans son ouvrage, Karima Echcherki conte ces femmes, dont beaucoup pensent encore qu'elles ne devraient ni être vues ni entendues, et qui demeureront inconsolées tant que leurs souffrances ne seront pas prises en compte et leurs droits confisqués.
 
Coldplay
 
Chris Martin, chanteur et leader de Coldplay, a annoncé jeudi sur la BBC que le groupe britannique arrêtera sa production musicale à l'issue d'un dernier album prévu pour 2025.
"Notre dernier vrai disque sortira en 2025, et après cela, je pense que nous ne ferons que des tournées", a annoncé le chanteur de 44 ans dans une interview avec l'animatrice Jo Whiley, diffusée jeudi soir sur la BBC.

"Peut-être que nous ferons quelques collaborations mais le catalogue de Coldplay, à proprement parler, s'arrêtera à ce moment-là", a ajouté Chris Martin.

Interrogée au sujet de ces déclarations dans une autre émission, Mme Whiley a évoqué une "honnêteté désarmante" de Chris Martin durant l'interview, mais qu'elle ne savait "jamais tout à fait s'il plaisantait ou s'il était mortellement sérieux".

Pour autant, lors de la sortie en octobre de leur neuvième album, Music of The Spheres, le chanteur de Coldplay avait déjà confié au magazine musical NME que le groupe avait l'intention de faire douze albums - soit trois de plus que maintenant- avant de s'arrêter.
Après son lancement le 15 octobre, "Music of The Spheres" s'était hissé directement à la première place du classement musical britannique pour les albums.


Lu 1363 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.