Le réalisateur iranien Farhadi accusé de plagiat pour son film "Un héros"


Libé
Dimanche 10 Avril 2022

Une ancienne élève du réalisateur iranien Asghar Farhadi, qui a remporté deux fois un Oscar, a déposé plainte contre lui, l'accusant d'avoir plagié son travail pour son dernier film "Un héros", récompensé par le Grand Prix au Festival de Cannes.

Azadeh Masihzadeh, qui a étudié le cinéma sous la direction d'Asghar Farhadi, assure que le film est fondé sur son documentaire "All Winners All Losers". "Un héros", choisi cette année par l'Iran pour représenter le pays aux Oscars, raconte l'histoire d'un détenu qui devient célèbre après avoir trouvé de l’or et l'avoir donné à son propriétaire au lieu de le garder pour lui, malgré son extrême pauvreté.

"Trois plaintes ont été déposées contre le film", a indiqué lundi sur Instagram Me Kaveh Rad, avocate du réalisateur. Deux proviennent de Mme Masihzadeh et une autre émane du prisonnier ayant inspiré ce long-métrage, qui accuse M. Farhadi de diffamation, selon la même source.

Deux des plaintes ont été rejetées mais l'une d'elles, celle concernant les droits d'auteur de Mme Masihzadeh, a été retenue lors d'un premier jugement, a indiqué Me Rad. Le producteur français du film, Alexandre Mallet-Guy,s'est dit quant à lui "fermement convaincu que le tribunal déboutera Mme Masihzadeh."

"Elle ne peut pas revendiquer la propriété d'histoires relevant du domaine public, étant donné que l'histoire du prisonnier a été divulguée dans des articles de presse et des reportages télévisés des années avant la publication du documentaire de Mme Masihzadeh", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"L'histoire de cet ancien prisonnier trouvant de l'or dans la rue et le rendant à son propriétaire n'est que le point de départ de l'intrigue d'+Un héros+. Le reste relève de la pure invention d'Asghar", assure-t-il.

M. Farhadi, qui a reçu deux Oscars dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère pour "Une séparation" (2011) et "Le commis voyageur" (2016), n'a fait aucun commentaire. "Un héros" avait reçu en 2021 le Grand Prix du Festival de Cannes, le deuxième prix le plus prestigieux après la Palme d'or.


Lu 531 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.