Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le public tunisien à la rencontre de la littérature marocaine d’expression française




´©Une séance de lecture des œuvres littéraires marocaines en langue française a été organisée par l’ambassade du Royaume du Maroc vendredi 16 mars courant à l’Institut français de Tunis, dans le cadre du Marathon de lectures francophones, l’une des séquences les plus emblématiques des célébrations du Mois de la Francophonie 2018.
Par l’entremise de la voix de la célèbre journaliste tunisienne Nadia Daoud, le public a pu ainsi écouter des extraits d’œuvres de célèbres écrivains et poètes marocains d’expression française : « Ce vain combat que tu livres au monde, de Fouad Laroui, Cannibales de Mahi Binebine, Sur ma mère de Tahar Ben Jelloun, Femme je suis de Rachida Madani, Le Temps,  poème inédit d’Ahmed Bouanani et A peine un souffle d’Abdelaziz Mansouri ».
Un public nombreux a pris part au Marathon de lectures francophones, dont notamment des ambassadeurs, des représentants du ministère des Affaires étrangères, des universitaires, des étudiants et des représentants du milieu culturel et médiatique. La participation du Maroc aux événements programmés au titre du Mois de la Francophonie se fera aussi à travers la projection du film marocain Hayat de Raouf Sebbahi dans le cadre de la Semaine du film francophone qui aura lieu du 23 au 31 mars courant à la grande salle de la Cinémathèque tunisienne au sein de la nouvelle cité de la culture qui sera inaugurée solennellement par le Président de la République, Beji Caid Essebsi, le 21 mars courant.
Ce Festival dédié au cinéma de l’espace francophone est organisé pour la première fois à l’initiative du Groupe des ambassadeurs francophones présidé par Mme Latifa Akharbach,  l’ambassadrice du Royaume du Maroc en Tunisie, en partenariat avec le Centre national du cinéma et de l’image et la Cinémathèque tunisienne.




Libé
Lundi 19 Mars 2018

Lu 674 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif