Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le président de l'Union parlementaire de l’OCI salue l'Appel d’Al Qods




Le président de l’Union parlementaire des États membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), Habib El Malki, a salué l'Appel d’Al-Qods comme étant un document de référence pour promouvoir l'identité particulière de la Ville Sainte.
Le Royaume du Maroc a vécu, le week-end dernier, un événement symbolique, civilisationnel et religieux profond, quand SM le Roi Mohammed VI a reçu Sa Sainteté le Pape François, qui effectuait une visite officielle au Royaume, couronnée par la signature de l'Appel d’Al Qods, a indiqué Habib El Malki, lundi, dans un communiqué.
Cet Appel constitue un document de référence qui vise à promouvoir le caractère spécifique d'Al Qods, en tant que ville multi-religieuse, ainsi que sa dimension spirituelle et son identité particulière, en tant que ville universelle pour la paix et eu égard à sa sacralité et son statut moral en tant que patrimoine humain commun et espace offrant aux trois religions monothéistes, l'islam, le christianisme et le judaïsme, un horizon de coexistence pacifique et un centre pour les valeurs de dialogue et de respect mutuel, a-t-il souligné.
De même, il a mis l’accent sur la valeur ajoutée de ce document international et sur la rencontre elle-même, qui s’est déroulée dans un pays arabo-musulman entre S.M le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine et Président du Comité Al Qods, issu de l’OCI, et Sa Sainteté le Pape François.
L'Appel d’Al Qods, qui insiste sur la nécessité et l'importance de renforcer le caractère multi-religieux de la Ville Sainte, intervient avec toute la force, le référentiel et la symbolique de ses signataires, dans l'espoir de garantir le droit d'accès aux lieux sacrés de la ville d'Al Qods pour tous les croyants des trois religions monothéistes, de protéger leur liberté de culte et assurer son respect et de promouvoir la fraternité, l'amour et la cohésion, a-t-il noté.
La visite de Sa Sainteté le Pape, la deuxième du genre, après celle qu’a effectuée le Pape Jean-Paul II au Maroc en 1985, constitue de par son timing, son lieu et son aspect civilisationnel et humanitaire un événement historique et aura, sans aucun doute, un impact sur le dialogue entre l'islam et le christianisme, et par conséquent le dialogue entre les religions, les civilisations et les cultures, ce qui aide la communauté internationale à dépasser les malentendus existants.
Et de conclure que «cette visite historique» attirera davantage l'attention sur la priorité de la tolérance religieuse et de la coexistence spirituelle, en tant que valeurs vives dont l'humanité contemporaine a grand besoin, aujourd'hui plus que jamais, soulignant qu'elle élargira de plus en plus la conception individuelle et collective du sens et de l'essence du sentiment religieux, des questions de la croyance et de la valeur de la culture du dialogue interreligieux dans un monde menacé par la violence, la déviance et l'extrémisme.

Mercredi 3 Avril 2019

Lu 897 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com