Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le portefeuille AGR surperforme le Masi


Libé
Dimanche 6 Juin 2021

Le portefeuille de recommandation sélectionné par Attijari Global Research (AGR), portant sur 8 valeurs, réalise une performance annuelle year-to-date (YTD) moyenne de 16,4%, a indiqué, jeudi, Maria Iraqi, manager au sein d'AGR.

"Notre portefeuille offre aux investisseurs un rendement de dividende de 4%, ce qui est intéressant puisqu'il demeure supérieur à celui du marché actions et également à celui du marché obligataire", a expliqué Mme Iraqi qui animait un webinaire sous le thème "Evaluation de la thématique d'investissement cash conversion".

Composé de Maroc Telecom, Ciments du Maroc, Cosumar, Total Maroc, SNEP, Mutandis, CMT et SMI, ce portefeuille (Cash-Conversion) affiche un spread de rendement de 60 points de base (PBS) par rapport au Masi et de 204 PBS par rapport aux bons de trésor de 5 ans, a-t-elle ajouté

A l'issue des cinq premiers mois de l'année en cours, le portefeuille affiche une rentabilité de 20%, honorant ainsi ses objectifs et ses engagements et surperformant la rentabilité du Masi, a relevé Mme Iraqi, rappelant qu’AGR avait anticipé une rentabilité de l'ordre de 26% sur 24 mois, rapporte la MAP.

Cela prouve l'intérêt croissant des investisseurs envers la thématique de placement d'AGR qui s'articule autour de la notion de cash conversion, un ratio qui mesure la capacité d'une société à transformer son résultat économique en cash-flow, a-t-elle soutenu.

Les performances annuelles de ces valeurs ont été principalement soutenues par les niveaux de spread qu'elles offrent par rapport aux bons de trésor 5 ans, a-t-elle mis en avant, notant que les valeurs du portefeuille offrent aujourd’hui des spread qui varient entre 35 points de base et 555 points de base et des performance YTD allant de 7,8% à 46%.
Dans un récent rapport publié sous le titre "Abordez l'année 2021 sous l'angle du cash conversion", AGR avait souligné que le coût moyen pondéré du capital (WACC) du marché boursier marocain a connu une baisse sensible de 3,1 points (pts) à 6,3% au terme de la période 2015-2020.

Ce repli s'explique par trois principaux facteurs, à savoir la nouvelle politique accommodante de la banque centrale, l'exigence de rentabilité des investisseurs envers la Bourse qui n'a pas connu une forte augmentation et l'allégement relatif du coût de la dette des sociétés.

Organisé par la Bourse de Casablanca et l'Association professionnelle des sociétés de Bourse (APSB), ce webinaire fait partie du cycle "Saison de publication des résultats : Bilan et opportunités d'investissement".


Lu 493 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Janvier 2022 - 17:05 L’IPC annuel moyen a grimpé de 1,4% en 2021

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS