Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le podcast, une révolution sonore pour éveiller sa curiosité





Une culture accessible, abondante et diversifiée, trois expressions qui distinguent l’émergence des podcasts. Une révolution de la culture numérique qui séduit de plus en plus d’”aficionados” de la découverte et éveille leur curiosité. Ces podcasts disponibles sur streaming ou sur flux RSS, ont bénéficié d’un joli coup marketing avec l’arrivée des logiciels de streaming, notamment Spotify, Deezer ou Qobuz. Les stations de Radio et les plateformes culturelles, quant à elles, occupent également une place de choix dans le monde des podcasts: c’est le cas de France Culture et du studio créatif Les Bonnes ondes. En effet, les statistiques disponibles illustrent parfaitement le récent engouement pour les podcasts. Pour preuve, le géant suédois Spotify, qui s’accapare la part du lion du marché streaming, avec à ce jour plus de 2,2 millions de podcasts, a enregistré une forte augmentation de 108% du nombre d’auditeurs en septembre 2020 par rapport à la même période de 2019. Cet accroissement sans pareil touche particulièrement les podcasts santé avec 201%, suivi de ceux dédiés à la politique et news (140%) et à l’éducation avec 81%. De l’avis de Younes Lazrak, fondateur de “Jawjab” et également animateur de ses podcasts, le choix de ce format sonore s’est imposé de lui-même en raison de l’originalité et de la légèreté de l’émission “L’Podcast by Studio Code 30”. “Le podcasting offre une nouvelle manière de consommer de manière sereine et intime les contenus audio, consacrant ainsi cette liberté qui permet de vivre d’agréables moments à l’écoute de ces séquences”, at-il estimé dans une déclaration à la MAP, notant que l’émission en elle-même est conçue pour l’audio. “Sans l’image elle passe parfaitement”, a-t-il dit. Deux épisodes de “L’Podcast by Studio Code 30” sont actuellement disponibles sur Spotify, a fait savoir M. Lazrak. “A titre d’exemple, le premier épisode a enregistré près de 100.000 auditeurs toutes plateformes confondues, dont seulement une centaine sur Spotify”, a-t-il précisé. Cette réalité de consommation du podcasting au Maroc reflète, sans ambages, la nouveauté de ce genre dans un champ médiatique devenu hyperconnecté. “Malgré ces chiffres, les statistiques de Spotify ont démontré que le temps d’écoute de nos podcasts est de 95%. Une fois que l’auditeur commence à écouter l’émission, il la suit jusqu’à son terme, ce qui est très encourageant”, s’est-il réjoui sur un ton d’optimisme. S’inscrivant dans le droit fil de l’esprit créatif sonore, le studio indépendant de création de contenus sonores “Les Bonnes ondes”, s’est spécialisé, lui, dans la résonance émotionnelle à travers les podcasts qu’il produit. “Au cours d’un voyage à Ségou, (située à 240 km de Bamako, au Mali), pour réaliser un documentaire sonore, nous avons décidé avec mon associé Hamza Lyoubi, d’étendre notre aventure créative pour la mettre à la disposition du public sur la plateforme des Bonnes ondes”, a confié dans une déclaration similaire, le co-fondateur de ce média en ligne, Mehdi El Kindi. Lancé le 15 mars 2021, “lesbonnesondes.ma” est un support médiatique en ligne qui propose une série de podcasts allant des talk-shows after-work aux sonores “insomnie”, en passant par le voyage documentaire audio “Rencontre en pays Bamanan”, a-t-il expliqué. Pour ce grand passionné de la mise en onde, l’idée est de “raconter des histoires intéressantes en résonance avec le ressenti des gens pour enfin les traduire en sons”. “La bienveillance sonore et surtout l’émotion positive est très importante en ces temps de pandémie”, a-t-il enchaîné sur un ton enthousiaste. “Les podcasts offrent aux auditeurs la liberté de choisir le moment d’écoute”, a ajouté M. El Kindi, faisant part de sa joie de voir que seulement en un mois et demi, les statistiques ont propulsé le programme “Insomnie” à la 4ème position dans le classement des podcasts fiction au Maroc, au 25ème rang en Belgique, au 27ème en France. La simplicité et la révolution de l’écoute instantanée des podcasts continue à séduire de nombreux utilisateurs au Maroc, offrant ainsi des apprentissages vivants qui prennent d’autres sens grâce à une écoute active. Devant la hausse des symptômes de fatigue liés à l’utilisation des écrans, le podcast est devenu l’une des meilleures alternatives pour se détendre, apprendre ou même faire du sport. C’est ainsi que ce moyen sonore va dorénavant consolider la recherche d’un confort absolu dans la consommation culturelle, qui prend son essence de cette révolution numérique.

Libé
Mardi 4 Mai 2021

Lu 408 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.