Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le patrimoine culturel marocain brille sur le Nil




Le caftan et l’art culinaire marocains ont brillé sur le Nil, lundi soir, lors d'une soirée haute en couleur organisée par l’ambassade du Maroc en Egypte dans un somptueux hôtel au centre du Caire. Lors de cette cérémonie, rehaussée par la présence d’anciens ministres, de diplomates et d’éminentes personnalités du monde de la finance, de l’art et de la culture, l’assistance a été séduite par les spécialités culinaires authentiques ainsi que par un défilé diversifié de caftan marocain de la styliste de la haute couture marocaine Salma Debagh.
Cette initiative vise à promouvoir le patrimoine marocain en matière d’habit traditionnel et d’art culinaire à travers la porte de l’Egypte, le but étant d’approfondir les échanges culturels entre le Royaume et l’Egypte et de mettre en avant l’art de vivre marocain via le caftan, l’art culinaire et la musique. S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc au Caire, Ahmed Tazi, a souligné que cette soirée célèbre la gastronomie marocaine ainsi que le caftan traditionnel, innovant par sa coupe et ses accessoires et singulier par son style. "La gastronomie marocaine, connue dans le monde entier pour son raffinement et son mélange de saveurs, est l’expression de l’histoire, de la culture et de la civilisation du Maroc", a souligné l’ambassadeur, faisant observer que la civilisation marocaine a été nourrie au fil des siècles par les cultures africaine, arabe et méditerranéenne. Il a ajouté que l'emblématique caftan du Maroc, dont la réputation a franchi les frontières nationales, a organisé divers défilés dans les plus grandes capitales de la mode.
Les participants à cette cérémonie ont exprimé leur admiration devant l’élégance et le raffinement qui trônaient sur le podium de défilé qui a transporté l’assistance dans un monde de beauté et de magnificence.
Ils ont aussi estimé que les spécialités culinaires marocaines (tajine traditionnel, couscous, pastillas, briouates, cornes de gazelle…) l’emportent face à d’autres cuisines du monde. Dans ce sens, l’ancien ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohamed El Orabi, a indiqué que l’art et la culture ont contribué au renforcement et à la consolidation des relations ente le Royaume et l’Egypte, exprimant sa "grande admiration" pour le caftan et la gastronomie marocains. "Cette soirée grandiose nous a transportés dans un monde de beauté et de magnificence reflétant la richesse et l’authenticité de la culture et de la grande civilisation marocaine", a-t-il ajouté.

Jeudi 29 Novembre 2018

Lu 543 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal