Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le passeport vaccinal sujet à polémique


Entre le désir de raviver le tourisme et l'appréhension d' une restriction des libertés

L’ Organisation mondiale de la santé a mandaté un groupe d'experts pour en créer les standards, et plusieurs compagnies aériennes ont d’ores et déjà annoncé que sans lui, on ne pourra pas monter dans leurs avions. Le carnet de vaccination numérique, plus communément appelé passeport vaccinal, ne manque pas de partisans. Alors que beaucoup craignent qu’il restreigne les libertés, l’industrie du tourisme voit plutôt en cette forme de laissez-passer sanitaire un sauveur à même de relancer un secteur éreinté par la pandémie. Dans ce scénario, la nouvelle frontière serait tracée par un passeport vaccinal, comme preuve des injections reçues en contrepartie de l’autorisation de se déplacer.

La lutte contre la propagation du virus a eu pour conséquence une réduction significative des voyages de courte ou longue distance. Les Européens n’ont plus le droit de sortir du Vieux Continent. Pas plus que les Américains du leur. Et encore moins les Asiatiques qui privilégient les déplacements intérieurs. Soit des millions de touristes potentiels en moins pour le Maroc. Un pays où la valeur ajoutée du secteur qui pèse 6,2% du PIB, a connu un effondrement de près de 55,8% en 2020 contre une hausse de 3,7% un an auparavant. Inquiétant. D’autant que la courbe ne risque pas de s’inverser de sitôt. Au premier semestre de l'année dernière, les arrivées des touristes ont chuté de 63% pour s’établir à moins de 2 millions de touristes contre 5,4 millions à fin juin 2019. Dans le monde, la situation n’est pas moins préoccupante. Le secteur touristique a perdu 1.300 milliards de dollars en 2020, selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) qui prévoit dans le meilleur des cas, un retour à la normale en 2024. A moins d’avoir sous la main un moyen de relancer la machine.

Au bout du compte, le lobbying incessant des entreprises touristiques en faveur d’un passeport sanitaire est loin d'être surprenant. A commencer par le secrétaire général de l’OMT. “Près de 80% des pays ont fermé leurs frontières en imposant différents types de restrictions (...), le passeport vaccinal se trouve être le document rêvé pour non seulement voyager dès cet été mais également pour échapper à une période de quarantaine une fois arrivé à destination”, a déclaré Zurab Pololikashvili, également ambassadeur de Géorgie auprès du Maroc. Même son de cloche du côté de l’Association internationale du transport aérien. Et pour cause, le secteur a fait face l’an dernier à une perte de revenus de plus de 410 milliards d’euros. Membre de la IATA, la Royal Air Maroc aura du mal à aller à contre-courant de la volonté de l’association internationale.

Pour l’heure, les tests PCR négatifs sont de vigueur. Cela dit, en novembre dernier, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, n'a pas hésité à mettre les pieds dans le plat. “Il ne sera pas possible de voyager sans passeport Covid", avait-il prévenu. Mais depuis, l’hypothèse d’un passeport vaccinal se serait transformée en certificat vaccinal. En tout cas, pour le moment, il est difficile d’affirmer avec certitude le chemin qu'empruntera le gouvernement marocain. Emboîtera-t-il le pas à la Chine par exemple ? L’Empire du Milieu a mis en place un système basé sur la technologie du QR Code, synonyme pour les personnes vaccinées de liberté de voyage et de circulation.

En Europe, certains pays sont sur le point de franchir le pas. La Grèce a signé le 8 février courant un accord bilatéral avec son voisin israélien. L’accord prévoit une liberté, pour les citoyens des deux Etats, de voyager d’un pays à l'autre sans restriction à partir du moment où ils ont été vaccinés. Mais à l’exception des pays du Sud, dépendant du tourisme, le sujet ne fait pas l’unanimité. Les 27 de l’UE ne sont pas contre l’idée d’un certificat de vaccination, mais des divergences persistent à l’évocation d’un passeport vaccinal. Divergences animées en France par la crainte d’un débat qui dérive sur le caractère obligatoire de la vaccination.

En parallèle, il existe une solution alternative : le document sanitaire dématérialisé. Pour faire simple, il s’agit de ne plus conditionner l’entrée ou la sortie du territoire à la preuve du vaccin effectué, mais plutôt de centraliser sur un même support le résultat d’un test PCR, voire d’un test sérologique, ou la preuve d’un motif impérieux de déplacement. Certes ce type de documents ne risque pas de faire de l’ombre au passeport vaccinal, mais a minima, il aura l’avantage de fluidifier la circulation dans les aéroports et réduire les temps de traitement de chaque passager. 

Mohamed Aït Benali, copropriétaire d’ une agence touristique et de transport: Le passeport vaccinal doit être obligatoire et la santé de tous est notre priorité

Libé : Etes-vous favorable à un passeport vaccinal ?
Bien sûr. Le passeport vaccinal doit être obligatoire pour voyager. Le voyage, c’est le partage,rencontrer d’autres personnes et découvrir de nouvelles cultures. Cette proximité est impossible sans vaccination. Avec un passeport de vaccination, l’expérience sera meilleure pour le client, le guide touristique ou encore la famille d'accueil.

En France, les anti-vaccins sont nombreux.Dans l’hypothèse où le Maroc opte pour le passeport vaccinal, vous risquez de perdre une manne financière non négligeable.
La santé est notre priorité.Je préfère accueillir un touriste dont je serai sûr à la fois qu’il n’est pas porteur du virus et qu’il sera satisfait de la qualité de la prestation, plutôt que de rester dans l’incertitude et risquer la santé des accompagnateurs.En plus, notre réputation nous importe beaucoup. Une mauvaise publicité sur Internet causée par une réclamation ou une review sur “booking” ou autre peut vraiment nuire à cette réputation. On priorise le confort et la santé de nos clients. Nous avons déjà patienté un an, nous pouvons continuer jusqu'à ce que la situation se normalise.

Justement, comment s’annoncent vos résultats financiers un an après le début de la pandémie ?
Nos résultats financiers ont dégringolé. En 2020, notre agence de voyage a réalisé un chiffre d'affaires en baisse de plus de 90%.

Est-ce que vous avez reçu des aides de l’Etat ?
Uniquement une aide destinée à nos employés.Il est vrai que l’Etat a lancé les initiatives «Damane Relance» et«Relance TPE», mais ce n’est pas suffisant pour véritablement venir en aide aux sociétés qui sont réellement en difficulté à cause de la pandémie.

Pourquoi ?
Les agences de voyages ont été particulièrement et durement impactées par les répercussions du Covid-19. Mais malgré cela, elles ne sont pas éligibles pour profiter des initiatives de relance mises en place par le gouvernement. La crise a débuté en mars, ce qui représente la haute saison.Nous avions validé les réservations d'hôtels, payé des avances pour les transporteurs touristiques. Avec l’arrivée de la pandémie, certains hôtels ne nous ont pas remboursés alors que nous avions remboursé les clients. Cela a été malheureusement le lot de nombreuses agences de voyages.
    C.C

Chady Chaabi
Mercredi 17 Février 2021

Lu 790 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020




Dans la boutique

Flux RSS