Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le pass vaccinal est arrivé !

Une double dose pour reprendre goût à la vie


Le pass vaccinal est arrivé !
S ans grande surprise, le gouvernement a instauré un pass sanitaire afin de faciliter la mobilité des personnes vaccinées. En effet, comme nous l’avons annoncé dans ces colonnes la semaine dernière, si l’on vous a injecté les deux doses du vaccin contre la Covid-19, il vous suffira de télécharger dès aujourd’hui le précieux document via le site www.liqahcorona.ma. afin de pouvoir sillonner le territoire national sans restrictions. Cette décision, prise en application des recommandations du comité scientifique, semble être la première pierre d’un retour à la normale, plus de treize mois après la détection du premier cas de nouveau coronavirus dans le Royaume, début mars 2020.

“Ce pass vaccinal est un document officiel, sécurisé et reconnu par les autorités, qui permet à son détenteur, sans nul besoin de document supplémentaire, d’effectuer des déplacements sur l’ensemble du territoire national sans restrictions, de circuler audelà de 23 heures et de voyager à l’étranger”, a précisé l’Exécutif dans un communiqué. Le document en question, doté d’un code QR lui permettant d’être authentifié via une application prévue à cet effet, est également téléchargeable sous format imprimable ou électronique afin d’être présenté aux autorités via l’écran du smartphone. De plus “il peut être retiré, sous format papier, auprès des autorités locales dont le centre de vaccination de la personne concernée est affilié”, précise le communiqué.

Autre précision du gouvernement, l’attestation de vaccination téléchargeable sur ladite plateforme depuis le début de la campagne nationale diffère du pass vaccinal. Concrètement, la différence entre les deux réside dans la forme mais aussi au niveau du fond. Dans la forme, le pass vaccinal serait aux normes internationales, contrairement à l’attestation précitée. Il permettrait de fait de voyager à destination des pays ayant mis en place le même système, comme c’est le cas pour l’instant de plus d’un tiers des pays de l’Union européenne. Sur le fond, la modification concerne le code QR qui est désormais lisible via une application dédiée. Une nuance importante car le QR code crypté donne au document son caractère officiel. La mise en place du pass sanitaire coïncide avec le franchissement de la barre des 15 millions de doses administrées depuis le lancement de la campagne de vaccination sur le territoire national. 5.898.644 millions de citoyennes et citoyens prioritaires ont reçu jusqu’à présent les deux doses du vaccin Covid-19, Sinopharm ou AstraZeneca. Le pass sanitaire est justement destiné à ces personnes, qui pourront désormais le télécharger, à la différence du reste de la population, encore en salle d’attente. Une forme de discrimination mais somme toute inévitable. En tout cas, le nouveau pass pour voyager tombe à point nommé. Question timing, difficile de faire mieux alors que nous sommes à l’aube de la saison estivale. Une saison sur laquelle parient les professionnels du secteur touristique dont les comptes sont au rouge depuis belle lurette. Toutefois, une baisse de vigilance est à proscrire. Et pour cause, ce weekend, les cas Covid+ sont repartis en hausse. Samedi, 426 cas ont été enregistrés dans le Royaume sur les 10.327 tests qui ont été effectués, soit un taux de positivité de 4,13%. 205 cas ont été recensés dans la région de Casablanca-Settat dont 168 à Casablanca. S’agissant des patients hospitalisés en réanimation, ils sont au nombre de 210, dont 27 admis entre vendredi et samedi.

Des chiffres qui ne sont pas sans rappeler les derniers avertissements de l’Organisation mondiale de la santé. Par le biais d’un communiqué, l’Organisation onusienne prévient le continent africain, qui compte désormais plus de 4,8 millions de cas dont 131.000 décès, sur le risque d’une troisième vague et donc d’une résurgence de l’épidémie. Pour preuve, lors des deux dernières semaines, une hausse des nouveaux cas de 20% a été enregistrée, en comparaison avec la quinzaine précédente.

Pour l’OMS, il n’en fallait pas plus pour assurer que «la menace d’une troisième vague est réelle et grandissante», comme l’a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale pour l’Afrique de l’OMS, à l’occasion d’une conférence de presse virtuelle depuis Brazzaville (Congo). Puis d’ajouter : «Nous avons vu comment la Covid-19 peut rapidement submerger les systèmes de santé qui ne sont pas équipés pour gérer une recrudescence des cas, les capacités de soins critiques restent donc d’une importance vitale».

C.C

Covax : Pas assez de promesses de dons pour juin et juillet

Malgré les promesses de dons de vaccins anti-Covid pour le système de distribution international Covax, il y en a trop peu pour juin et juillet, ce qui menace l'efficacité des campagnes de vaccination, prévient l'OMS. Selon Bruce Aylward, chargé du dossier Covax à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), des Etats se sont engagés à donner 150 millions de doses à ce jour pour compenser les problèmes d'approvisionnement rencontrés par le système. "C'est un super départ mais il y a deux gros problèmes, et le premier d'entre eux c'est que très peu (de doses) sont pour la période de juin - juillet, ce qui veut dire que nous allons toujours avoir un trou" dans l'approvisionnement des pays qui vaccinent en comptant sur Covax, a-t-il expliqué à la presse à Genève (Suisse). Et ce malgré les promesses faites, comme les Etats-Unis qui se sont engagés jeudi à faire don de 75% des 80 millions de doses dont ils disposent à Covax, dont 19 millions rapidement au mois de juin, a indiqué le docteur Aylward. Il souligne que pour arriver à vacciner 30 à 40% de la population mondiale cette année, il faudra immuniser au moins 250 millions de personnes d'ici fin septembre, soit un besoin de centaines de millions de doses, bon nombre de vaccins anti-Covid nécessitant deux doses. Pour lui, les pays donateurs doivent accélérer car si les récipiendaires ne reçoivent pas les doses plus tôt, ils "sont voués à l'échec", faute de pouvoir "commencer la distribution, donner confiance aux communautés et bâtir leurs systèmes". "Nous ne sommes pas encore dans les clous. Nous n'avons pas assez de doses", a résumé le responsable de l'OMS. Covax a été créé par l'Alliance du vaccin (Gavi), l'OMS et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi) pour combattre les inégalités d'accès à l'immunisation anti-Covid, notamment en fournissant gratuitement 92 pays défavorisés. Mais Covax joue de malchance. Il est non seulement en concurrence avec les pays riches qui, sous la pression de leur opinion publique, ont fait fi de leurs promesses de solidarité et tentent de vacciner le maximum de monde au détriment des pays moins riches, mais il fait aussi face à des retards de livraison. Le gouvernement indien a ainsi limité les exportations du vaccin fabriqué par le Serum Institute of India, initialement destiné à Covax, pour lutter contre l'explosion de Covid sur son sol. Selon M. Ayward, les livraisons devraient reprendre au 4e trimestre.

Libé
Dimanche 6 Juin 2021

Lu 1540 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020




Dans la boutique

Flux RSS