Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le partenariat entre le Maroc et le Mali passé au crible à Bamako

Hassan Naciri : Les relations bilatérales ont connu une impulsion tangible et entamé une période de reconstruction




Le partenariat entre le Maroc et le Mali passé au crible à Bamako
Sous l'impulsion de S.M le Roi Mohammed VI et du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, le partenariat maroco-malien occupe une place privilégiée au regard du caractère historique et multidimensionnel des relations liant les deux pays, a souligné, samedi à Bamako, l’ambassadeur du Royaume au Mali, Hassan Naciri.
Intervenant lors d’une rencontre-déjeuner avec des médias maliens, il a relevé que depuis les visites Royales au Mali en 2013 et 2014, les relations entre les deux pays ont connu une impulsion tangible et ont même entamé une période de reconstruction. Et d’ajouter que le Maroc et le Mali convaincus des idéaux de la coopération Sud-Sud et de l’intégration africaine, œuvrent au quotidien à consolider et approfondir ces relations, dont la spécificité réside dans un legs précieux d’échanges humains qui ont précédé de loin les relations interétatiques.
Après avoir passé en revue les multiples retombées positives des visites Royales au Mali, il a mis en avant la dynamique générale de la coopération entre les deux pays ayant touché tous les secteurs.
Dans ce cadre, le Maroc a assuré en 2014 et en 2015 la formation (recyclage) de jeunes inséminateurs maliens et octroyé au Mali un lot de semences ainsi que des équipements et des matériels d’insémination, a rappelé le diplomate marocain, notant qu’il s’agit aussi de la réalisation d’une clinique périnatale à Bamako par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, ainsi que d’un Centre de formation professionnelle.  En vertu de l’accord en matière de formation des imams maliens signé en 2013, le Maroc assure la formation de 500 imams maliens, dont la dernière promotion vient d’achever mi-décembre sa formation, a-t-il ajouté, relevant que le Royaume a procédé depuis 2013 au quadruplement du nombre de bourses dédiés aux étudiants maliens passant de 50 à 200 bourses par an. Et de poursuivre que les interactions entre les deux pays à un niveau élevé ont permis d’approfondir les échanges sur toutes les questions d’intérêt commun dans un climat empreint de franchise et de cordialité.
Dans ce sens, Hassan Naciri a réitéré l’engagement du Royaume à poursuivre inlassablement les efforts pour accompagner le Mali sur la voie de la concrétisation de ses choix nationaux et son émergence tout en préservant la cohésion de son tissu social et son unité nationale.  Il a, par ailleurs, passé en revue les nombreuses réalisations et projets structurants ainsi que les réformes politiques et socioéconomiques lancées au Maroc depuis l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI, soulignant l’intérêt particulier accordé par le Royaume à la promotion de la coopération Sud-Sud.
Prenant la parole lors de cette rencontre, le ministre malien de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, s’est félicité des chantiers de grande envergure réalisés au Maroc, exprimant la volonté de son pays de renforcer davantage les relations de coopération avec le Royaume dans tous les domaines et ce au service des intérêts des deux peuples frères.
Cette rencontre s’est déroulée en présence de plusieurs responsables des médias étatiques et privés ainsi que des membres d'associations de presse.

Mardi 31 Décembre 2019

Lu 1271 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >