Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Le micro se libère” de Ahmed Aloua présenté au Salon du livre




«Le micro se libère » est le titre choisi par l’homme de média Ahmed Aloua pour son dernier opus  qui  sera présenté  au Salon international du livre de Casablanca. C’est le premier livre du genre  qui traite de la libéralisation du paysage audiovisuel marocain  dans son volet radiophonique. Un témoignage  de l’intérieur du monde des ondes,  écrit par un professionnel  qui cumule près de deux décennies de  journalisme radio. Un travail, fruit d’une double  expérience  puisque son auteur  a entamé sa carrière à la Radio nationale publique avant  de s’investir dans le processus de libéralisation des radios  et le lancement des premières stations radiophoniques privées en 2006.
Dans  cet écrit  (80 pages, format moyen, maison Edisoft  ) Aloua relate une expérience  riche  et nous offre le témoignage d’un professionnel  sur  la Radio nationale ‘’vénérable  et fermée sur elle-même’’  et  sur  la ‘’ révolte et la libération des radios privées’’. ‘’C’est une expérience sans pareil   et intéressante à plus d’un titre. Car la distance, entre un monde marqué par le règne de la radio unique et celui de  la multiplicité des radios, regorge  de moult détails, de moments forts  et d’autres frustrants. Instants  qui ne peuvent être perçus, saisis et relatés  que par quelqu’un qui a été au fait des deux expériences’’, peut-on lire  dans la 4ème de couverture  de ce livre jalonné de  12 ‘’Stations’’  de l’histoire  de la libéralisation des radios. Dans ces ‘’arrêts-témoignages ‘’ l’auteur traite du début de son parcours  à  regard vérificateur  de  la HACA, en passant  par  l’émergence des premières générations des professionnels des radios privées et celles des femmes  ou encore l’évolution technologique qu’a connue le secteur avec le remplacement de la pesante Nagra et ses bobines par la fine Netia et ses puces électroniques.
 Né en 1971 à Casablanca, Ahmed Aloua en plus de son travail au sein des radios, a collaboré avec plusieurs publications quotidiennes et périodiques. Il est également auteur  d’une œuvre littéraire  publiée  en 2004 sous le titre «L’homme qui gardait la mer».

Samedi 10 Février 2018

Lu 849 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal