Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le groupe AC/DC perd son cofondateur Malcolm Young




Le légendaire groupe de hard rock AC/DC a perdu samedi un de ses membres fondateurs, le guitariste Malcolm Young, laissant orphelins des millions de fans et une formation plusieurs fois décimée par le départ de ses membres. Souffrant de démence depuis des années, Malcolm Young, 64 ans, avait dû prendre sa retraite en 2014 avant la sortie de l'album "Rock or Bust". 
Sa disparition a entraîné de nombreux hommages dans le monde de la musique via Twitter: "Merci d'avoir fait partie intégrante de la bande-son de ma vie. Ta musique est la définition de l'intemporel", a indiqué Lars Ulrich, le batteur de Metallica tandis que la légende du heavy metal, Ozzy Osbourne, s'est dit "très triste" de cette disparition. "Il va terriblement nous manquer", a-t-il écrit.
Guitariste et chanteur du groupe Kiss, Paul Stanley a salué "le moteur d'AC/DC". "Une fin tragique pour une icône parfois méconnue. L'un des vrais grands", indique-t-il.
Moins médiatique que son frère Angus, connu pour ses apparitions sur scène déguisé en écolier, Malcolm Young était la "force motrice" d'AC/DC, a affirmé son cadet, annonçant sa disparition sur le compte Facebook du groupe. "En tant que guitariste, compositeur et visionnaire, c'était un perfectionniste et un être unique (...) Sa loyauté envers les fans était inégalée", a-t-il écrit. "En tant que frère, il m'est difficile d'exprimer par des mots ce qu'il a signifié pour moi durant ma vie, le lien que nous avions était unique", poursuit-il. "Il laisse derrière lui un immense héritage qui vivra toujours".
Malcolm Young s'est éteint entouré des siens, quelques semaines après le décès d'un autre frère Young, George, également musicien (au sein des Easybeats), et considéré comme le mentor d'AC/DC. Né le 6 janvier 1953 à Glasgow, il était le sixième enfant d'une famille écossaise émigrée à Sydney, qui en compte neuf.

Libé
Lundi 20 Novembre 2017

Lu 768 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal