Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le film grec “Holy Boom” remporte le Grand prix du Festival international du film de Fès




Le long-métrage grec ‘’Holy Boom’’ de sa réalisatrice Maria Lafi a remporté, samedi, le Grand prix de la première édition du Festival international du film de Fès (FIFF), organisé du 12 au 16 février courant. Les prix du jury et du meilleur réalisateur sont revenus respectivement au réalisateur marocain Hamid Basket pour son œuvre “Le silence des papillons’’ et au réalisateur indien Zakaria Mohamed pour son long métrage “Un Soudanais du Nigeria’’. Le prix du meilleur scenario a été décroché par l’Egyptien Khalid Diab pour son film ‘’Talk Cinai-divorce industriel’’. 
Dans la rubrique court-métrage, l’œuvre du réalisateur marocain Rabii Jawhari ‘’La cellule’’ a remporté le Grand prix du festival, tandis que le prix du jury est revenu à la réalisatrice grecque, Amerissa Basta pour ‘’Umbrella’’. Le prix du meilleur réalisateur, lui, est revenu à la Tunisienne Amina Nejjar pour ‘’La valse de l’aube’’ et celui du meilleur scénario au réalisateur grec Dimitri Snakos pour son court-métrage ‘’Freezen’’. 
Cette première édition du FIFF a été marquée par un bel hommage au réalisateur Mohamed Abderrahman Tazi et à l'artiste Abdelwahab Doukkali pour leur riche parcours artistique et cinématographique. Un hommage posthume a été également rendu à l'acteur Hassan Skalli et au dramaturge Mohammed Kaghat. Le festival, qui aspire à renforcer l’animation culturelle dans la cité idrisside et à contribuer à la dynamisation de la production du film marocain et à la promotion de l'industrie cinématographique nationale, a vu la participation de plusieurs pays, dont la France, le Portugal, l’Espagne, le Mexique, la Grèce, l’Inde, la Tunisie, les Emirats arabes unis, l’Algérie et l’Egypte, outre le Maroc.
Présidé par le metteur en scène palestinien Maher Hachach, le jury du festival comprenait la scénariste égyptienne, Sanae Cheikh, le réalisateur marocain Fouad Souiba et les réalisateurs grec et italien, Barbaglio Arrigo et Ody Roos.
Cette manifestation est organisée par l’association éponyme, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil de la région Fès-Meknès, la commune de Fès et le Centre cinématographique marocain. Ce festival a pour but de proposer ‘’un espace d’échange et de dialogue entre différentes cultures’’ et une ‘’opportunité idoine’’ pour la formation d’étudiants et de cinéphiles, à travers des ateliers encadrés par des professionnels et des cinéastes, en vue de les aider à développer leurs talents artistiques et intégrer le monde de la création. 

Libé
Lundi 18 Février 2019

Lu 573 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com