Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le festival du film d'animation d'Annecy annulé, projet d'une version numérique




Le festival du film d'animation d'Annecy annulé, projet d'une version numérique
Le festival d'Annecy, grand rendez-vous international du cinéma d'animation, n'aura pas lieu en 2020, les organisateurs ayant décidé d'annuler sa prochaine édition qui devait se tenir, comme chaque année, en juin, et veulent proposer à la place une version numérique de l'événement. "C'est avec une immense déception que nous nous résignons à annuler l'édition 2020 d'Annecy (...) La raison et la situation internationale nous obligent aujourd'hui à agir avec lucidité et responsabilité", affirment les organisateurs du plus important événement du genre dans le secteur de l'animation, excluant l'idée d'un report. "Les conditions matérielles et le calendrier des événements habituels, ainsi que le report programmé d'autres manifestations, ne permettent pas d'envisager sereinement cette option", arguent-ils.
La 60ème édition du festival qui se déroule dans cette ville des Alpes françaises, devait se tenir du 15 au 20 juin, avec un marché du film du 16 au 19 juin. Le prochain festival, aura lieu finalement du 14 au 19 juin 2021, avec un coup de projecteur sur l'animation africaine. En attendant, l'équipe entend proposer un projet de version "en ligne qui permettrait un accès aux oeuvres", avec la sélection officielle annoncée le 15 avril.
Les festivals de cinéma se divisent jusqu'ici quant à la stratégie à adopter face à la crise sanitaire: certains espèrent encore pouvoir simplement reporter l'évènement, à l'image du célèbre festival de Cannes tandis que d'autres comme le festival de Tribeca à New York envisagent une version numérique.

 

Bouillon de culture

Maurice Barrier

Le coronavirus a déjà fait presque 15 000 victimes en France. Il a notamment emporté le saxophoniste Manu Dibango ou Pape Diouf, l'ancien président de l'OM. On apprend aujourd'hui que Maurice Barrier, célèbre second rôle et véritable "gueule" du cinéma français est décédé à l'âge de 87 ans des suites de la maladie. Comme le précisent nos confrères de France 3, sa famille a indiqué qu'il s'était éteint le dimanche 12 avril, vers 2 heures du matin à l'hôpital de Montbard (Côte-d'Or). Son neveu, le comédien Jérémy Manesse a donné plus de précisions sur les circonstances de sa disparition sur son compte Twitter. "À 87 ans et alors qu'il faisait face à des difficultés pulmonaires, il a attrapé le coronavirus à l'hôpital et ne s'en est pas remis", a-t-il ainsi indiqué. Si la carrière de Maurice Barrier au cinéma a débuté en 1966 avec le film La Prise de pouvoir par Louis XIV de Roberto Rossellini, où il campait le rôle de D'Artagnan, c'est en 1972, que le grand public découvre véritablement son visage dans Le Grand blond avec une chaussure noire, le film d'Yves Robert avec Pierre Richard et Mireille Darc. C'est ainsi qu'il devient l'un des seconds rôles les plus prisés du cinéma français. Dans les années 70 et 80, le comédien apparaît ainsi dans plusieurs films à succès, dans lesquels il joue aux côtés de des grands noms du cinéma, notamment Jean Gabin, Alain Delon et Jean-Paul.

 

Mardi 14 Avril 2020

Lu 384 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif