Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Le court métrage “Le Départ” de Said Hamich primé à Rome


Libé
Dimanche 14 Novembre 2021

Le court métrage marocain "Le Départ" du réalisateur Said Hamich a remporté le prix "Methexis" du concours international du court métrage, lors de la 27ème  édition du festival Med Film, qui a pris fin dimanche à Rome.

Ce film traite de l’impact social de l’immigration, un phénomène qui unit tous les pays de la Méditerranée. Le réalisateur a transmis, à travers Adil, un enfant âgé de 11 ans, la souffrance des familles, dont l’un de ses membres choisit de quitter sa patrie en quête d’un avenir meilleur.

“Le cinéma marocain, porté ces dernières années par de jeunes créateurs et artistes, a réalisé des progrès notables” a déclaré à la MAP, la présidente du MED Film, Ginella Vocca.

 Les films marocains sont aujourd’hui présents en force dans les différentes manifestations cinématographiques internationales grâce à la variété des thématiques traitées et l’originalité de la nouvelle génération, a souligné Mme Vocca, se félicitant de l’étroite collaboration entre les acteurs culturels italiens et l’ambassade du Royaume à Rome, qui veille à promouvoir la scène artistique marocaine dans toutes ses dimensions.

 Dans la même catégorie, le court métrage italien "Figlio santo" de Aliosha Massine a décroché le prix "Cervantes Roma".

 S’agissant de la compétition officielle, le prix du meilleur film “Amore e psiche” a été attribué au long métrage égyptien "Amira" de Mohamed Diab alors que le prix spécial du jury et celui de la meilleure réalisation sont revenus, respectivement, au film tunisien “Une histoire d'amour et de désir” de Leyla Bouzid, qui a remporté en outre les prix “Valentina Pedicini” et "Più Culture", et au long métrage “Mariner of the Mountains” de Karim Aïnouz.

La 27ème ème édition du Med Film a choisi le Maroc comme invité d’honneur. Dans le cadre de cet hommage rendu au Royaume, plusieurs courts métrages marocains seront projetés tout au long du festival. Il s’agit notamment de “Aya Goes to the Beach” de Maryam Touzani, “Bout-à-bout” de Asmae El Moudir, “Mutts” de Halima Ouardiri et “Valse avec Asmahane” de Samia Charkioui.

 En marge de la cérémonie d’ouverture du festival Med Film, un vibrant hommage a été rendu au réalisateur marocain Faouzi Bensaidi en lui attribuant le prix de la carrière "Premio alla carriera".

Bouillon de culture

Atelier
L'Institut Cervantès de Rabat organise, depuis le 11 novembre jusqu’au au 16 décembre, un atelier en ligne sur l’écriture cinématographique, sous le thème "avec les yeux grands ouverts : écrire sur le cinéma".

L’idée de cet atelier consiste à se laisser inspirer librement par les images cinématographiques, pour pouvoir les raconter à partir d’une vision particulière et personnelle.
La rencontre, qui se déroulera à travers la plateforme Zoom de l’Institut, le 25 novembre et les 2, 9 et 16 décembre, sera animée par la journaliste et écrivaine espagnole, Analia Iglesias Carreño.

Flamenco
 L’Institut Cervantes de Rabat organise, le 4 décembre prochain, la première rencontre-concert d’artistes de flamenco au Maroc, avec la participation de chanteurs, danseurs et guitaristes de flamenco.
Cette manifestation vise à soutenir et encourager le développement du circuit flamenco au Maroc, dans lequel, de nombreux artistes développent leur travail depuis plusieurs années.

Table ronde
L’Institut Cervantes de Rabat a organisé dernièrement une table ronde sur le thème «féminismes face à l'Islam », dans le cadre de la deuxième session de la Chaire de l'Institut: «Islam et femmes: discours, contre-discours et pratiques».

Cette table ronde, qui s’est déroulée au siège de l’Institut, a vu la participation des professeures Angeles Ramirez (Université Autónoma de Madrid), Laura Mijares (Université Complutense de Madrid) et Maria Cardeira (Universidad Nueva de Lisboa), et a été modérée par les professeures Fatiha Benlabbah et Rajae El Khamsi.

Le débat a porté sur les réflexions et les analyses des professeures Ramirez, Mijares et Cardeira au sujet des discours sur les femmes et l'Islam, de la définition de l'identité des femmes et de la réaction des femmes et de leurs mouvements à ces définitions de l'identité individuelle et collective.


Lu 705 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >