Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le chômage, éternel casse-tête au Maroc

Baisse des taux d’activité et d’emploi au deuxième trimestre 2018, selon le HCP




La lutte contre le chômage semble loin d’être gagnée, à en croire les récentes analyses du marché du travail et de l’emploi du Haut-commissariat au plan (HCP) au titre du deuxième trimestre 2018.
En effet, selon les derniers chiffres publiés par l’organisme public, la situation du marché du travail a été marquée par la poursuite de la baisse des taux d’activité et d’emploi.
En comparaison avec le deuxième trimestre de l’année 2017, la population en âge d’activité (15 ans et plus) s’est accrue à un rythme plus important (+1,5%) que celui de la population active (+0,8%), ce qui s’est traduit par un recul du taux d’activité de 47,3% à 47% (-0,3 point) entre les deux périodes.
En détail, « le taux d’activité a baissé de 42,3% à 41,6% en milieu urbain (-0,7 point) alors qu’il est passé de 56% à 56,7% en milieu rural (+0,7 point) », a relevé le Haut-commissariat soulignant que l’écart des taux d’activité entre hommes et femmes a été de 47 points (respectivement 71% et 23,9%).
Quant au volume de l’emploi, il apparait qu’il s’est accru de 117.000 postes, 75.000 en milieu urbain et 42.000 en milieu rural, contre une création nette de 74.000 postes une année auparavant.
« Selon le type d’emploi, 141.000 emplois rémunérés ont été créés, 76.000 en milieu urbain et 65.000 en milieu rural. L’emploi non rémunéré, constitué d’environ 98% d’aides familiales, a, en revanche, enregistré une perte de 24.000 postes, 23.000 en zones rurales et 1.000 en zones urbaines », a indiqué le HCP.
Dans une note d'information relative à la situation du marché du travail de  cette même période, le Haut-commissariat a également attiré l’attention sur le fait que le taux d’emploi a baissé de 42,9% à 42,8% (-0,1 point) en dépit de l’accroissement de la population active occupée.
Ainsi, il a précisé qu’« il a baissé de 0,5 point en milieu urbain et a augmenté de 0,8 point en milieu rural. Entre hommes et femmes, l’écart des taux d’emploi est de 45 points (respectivement 65,3% et 21%) ».
Soulignons qu’en glissement annuel, le HCP a noté des améliorations au niveau du marché de l’emploi. En effet, entre le deuxième trimestre de l’année 2017 et la même période de 2018, l’économie nationale a créé 117.000 postes d’emploi, 75.000 en milieu urbain et 42.000 en milieu rural, contre une création de 74.000 une année auparavant.
En détail, le HCP a noté que le secteur des « services », principal pourvoyeur d’emplois au cours des dix dernières années, a enregistré une création nette de 53.000 postes cette année (45.000 en milieu urbain et 8.000 en milieu rural), représentant un accroissement de 1,2% d’emploi dans ce secteur. Alors que le secteur de l’«agriculture forêt et pêche » en a créé 24.000 (3.000 en milieu urbain et 21.000 en milieu rural) équivalant à un accroissement de 0,6%.
Avec une hausse de 1,7% du volume d’emploi du secteur, le secteur des BTP a créé, entre les deux périodes, 19.000 postes d’emploi au niveau national (11.000 en milieu urbain et 8.000 en milieu rural). Tandis que le secteur de l’« industrie y compris l’artisanat » en a créé 21.000 (16.000 en milieu urbain et 5.000 en milieu rural) représentant un accroissement de 1,7%.
Ainsi, la baisse de 13.000 personnes en milieu urbain et 8.000 en milieu rural constatée durant ces deux périodes permet au HCP de conclure à un recul du nombre total des chômeurs de 21.000 personnes au niveau national.
Le nombre de chômeurs s’étant établi à 1.103.000 chômeurs, le taux de chômage est ainsi passé de 9,3% à 9,1% au niveau national ; de 14% à 13,7% en milieu urbain et de 3,2% à 3% en milieu rural.
Selon le Haut-commissariat, « les baisses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (-0,5 point) et les personnes ayant un diplôme (-0,4 point) ».
Malgré ce recul, l’organisme public a néanmoins constaté des hausses importantes parmi les adultes âgés de 25 à 34 ans (+0,3 point) et les jeunes citadins âgés de 15 à 24 ans (+0,2 points).
Entre ces deux périodes, « les taux de chômage les plus élevés sont relevés, en particulier, parmi les femmes (11,1% contre 8% parmi les hommes), les jeunes âgés de 15 à 24 ans (23,1% contre 6,8% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus) et les détenteurs d’un diplôme (16,5% contre 2,9% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme) », a souligné le HCP.
En ce qui concerne la population sous-employée, il ressort des chiffres du HCP qu’elle s’est établie à 1.064.000 personnes. Traduction : « Le taux de sous-emploi a baissé de 0,3 point, par rapport au deuxième trimestre de 2017, passant ainsi de 9,9% à 9,6% au niveau national; de 9,1% à 8,7% en milieu urbain et de 10,8% à 10,6% en milieu rural ».
Soulignons enfin que les trois quarts des chômeurs (74,1%) sont concentrés dans cinq régions: Casablanca-Settat (24%), Rabat-Salé-Kénitra (16,3%), Fès-Meknès (11,5%), Marrakech-Safi (11,3%) et l’Oriental (11,2%) et que les taux de chômage les plus élevés sont observés dans les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra (19%) et de l’Oriental (15,4%).
Le HCP poursuit en indiquant que «quatre autres régions dépassent la moyenne nationale (9,1%), à savoir Guelmim-Oued Noun (12,9%), Rabat-Salé-Kénitra (11%), Casablanca-Settat (9,6%) et Fès-Meknès (9,3%)».

Alain Bouithy
Samedi 4 Août 2018

Lu 935 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés