Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le chef de la diplomatie argentine loue les relations de son pays avec le Royaume


Jorge Faurie a affirmé que son pays envisage d'organiser un forum parlementaire consacré à la coopération Sud-Sud



Jorge Faurie et Habib El Malki
Jorge Faurie et Habib El Malki
Habib El Malki : La coopération Sud-Sud, un choix stratégique pour le Maroc
Nasser Bourita : L'Argentine est un partenaire fiable du Royaume
Mbarka Bouaida : Le partenariat avec l'Argentine, plateforme idéale pour une coopération économique forte entre deux continents
Jorge Faurie : L'Argentine veut conclure un accord de libre-échange avec le Maroc 


Le ministre argentin des Affaires étrangères, Jorge Faurie, a entamé samedi dernier une visite officielle en Tunisie à l'issue de celle qu’il a effectuée au Maroc et au cours de laquelle il a notamment eu des entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita et Mbarka Bouaida, secrétaire d'Etat chargée de la Pêche maritime.
Lors des entretiens qu’il a eus avec lui en l’occasion, Habib El Malki a souligné que le Royaume partage les mêmes orientations avec l'Argentine, qui a choisi l'intégration avec les pays du Mercosur, rappelant que l'Afrique va dans le même sens avec la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).
Mettant en exergue la qualité des relations maroco-argentines, il a indiqué que d'énormes opportunités existent pour le développement de l'échange commercial entre les deux pays, notamment la position du Royaume en tant que porte d'accès au marché africain et de plateforme pour la consolidation de la coopération Sud-Sud.  
Pour sa part, Jorge Faurie a souligné  que sa visite au Maroc a pour objectif d'explorer de nouveaux moyens pour le renforcement de la coopération bilatérale, assurant que l'Argentine accorde une grande importance à la coopération Sud-Sud et œuvre pour booster ses relations avec le Royaume, à travers des partenariats tripartites incluant également l'Afrique.  
Passant en revue certains secteurs propices à la coopération entre les deux pays, comme l'agriculture, les eaux, la médecine et les énergies, il a mis en avant l'importance de conclure un accord de libre-échange entre le Mercosur et le Maroc, à même d'insuffler une nouvelle dynamique aux échanges commerciaux entre deux économies complémentaires.  
Sur le volet parlementaire, le chef de la diplomatie argentine a affirmé que son pays envisage d'organiser un forum parlementaire consacré à la coopération Sud-Sud, avec la participation de pays africains et de représentants du secteur privé.
Il a également déclaré lors de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération  internationale, que le Maroc est un partenaire «stratégique» de l'Argentine en Afrique. 
«Cette visite vise à renforcer les liens entre les deux pays et qui font du Royaume un partenaire stratégique pour les intérêts de l'Argentine en Afrique», a affirmé le responsable argentin lors d'un point de presse tenu au terme de son entrevue avec son homologue marocain. 
Le chef de la diplomatie argentine, qui a vanté les évolutions opérées dans le Royaume ces dernières années, a mis en avant en ce sens la politique africaine et les initiatives de S.M le Roi Mohammed VI visant à élargir les relations du Maroc avec plusieurs pays africains. 
«Nous attendons beaucoup de nos  relations avec le Maroc car le Royaume est un acteur très dynamique et très visionnaire sur la relation avec les pays africains», a-t-il dit, ajoutant que cela peut nous aider à être plus présents dans différents pays en Afrique». 
L'Argentine peut tirer profit de l'expérience du Maroc dans ce domaine, a ajouté le responsable argentin, soulignant que «non seulement l'Argentine, mais aussi les pays du Mercosur veulent développer et élargir leurs relations avec le Maroc». 
Il a en outre relevé que les deux pays entretiennent des relations diplomatiques de près de 60 ans et que Rabat et Buenos Aires partagent un dialogue «très franc et concordant» sur nombre de questions d'ordre bilatéral et international, insistant toutefois sur l'importance de déployer davantage d'efforts dans le domaine économique. 
Pour sa part, Nasser Bourita a qualifié de «stables, positifs et fructueux» les liens entre les deux pays, soulignant que l'Argentine est un «partenaire fiable» du Maroc. 
Selon le ministre, les discussions avec Jorge Faurie ont permis de confirmer ce constat, notant que Rabat et Buenos Aires disposent d’un contexte politique favorable, de bases juridiques suffisantes et d’instruments nécessaires pour renforcer leurs relations économiques. 
Les deux parties se sont mises d'accord sur des propositions concrètes pour renforcer les échanges commerciaux bilatéraux et identifier les actions de coopération économique mutuellement bénéfique, a ajouté le ministre, relevant que le Maroc cherche à diversifier ses partenariats conformément aux instructions de S.M le Roi et s'ouvre sur de nouveaux espaces économiques et géopolitiques. 
Le Royaume vient aussi de renforcer ses  relations avec l'ASEAN et est disposé à raffermir ses liens avec le Marché commun du Sud (MERCOSUR), a-t-il dit, ajoutant que pour le Maroc, l'Argentine est «une plateforme crédible» pour se déployer en Amérique du sud dans le cadre de cette orientation de diversification des partenariats et de sa politique étrangère. 
La rencontre a été également l'occasion d'examiner les moyens à même de coordonner les actions aux niveaux multilatéral et international, a fait savoir Nasser Bourita, notant que les deux pays partagent les points en commun sur nombre de questions régionales et internationales.
Par ailleurs, le chef de la diplomatie argentine a affirmé, lors de ses entretiens avec la secrétaire d'Etat chargée de la Pêche maritime, Mbarka Bouaida, que l'Argentine veut conclure un accord de libre échange avec le Maroc pour renforcer leurs relations commerciales.
Dans une déclaration à la MAP à l'issue de cette entrevue, le responsable argentin a mis en avant les potentialités très importantes du Maroc dans le domaine de la pêche maritime, soulignant la nécessité de renforcer la coopération dans ce secteur.
Après avoir salué les relations bilatérales unissant le Maroc et l'Argentine, il a appelé à approfondir le partenariat économique, notamment au niveau de l'agriculture, un domaine auquel l'Argentine accorde un intérêt particulier.
Il a, ainsi, plaidé pour l'échange d'expériences entre les deux pays en matière d'utilisation, de gestion et de distribution des ressources hydriques et des besoins énergétiques dans le secteur agricole. 
De son côté, Mbarka Bouaida a souligné que les deux pays entretiennent de très bonnes relations sur le plan politique et économique, ajoutant que leurs échanges commerciaux sont basés, principalement, sur l'agriculture et les phosphates. 
Dans ce sens, elle a insisté sur le renforcement de la coopération économique, non seulement sur le plan bilatéral mais aussi régional, relevant que ce partenariat entre l'Argentine, pays très important en Amérique du Sud et membre de l'Organisation du Mercosur et le Maroc, membre de l'Union africaine (UA), peut constituer une plateforme idéale pour développer une coopération économique forte entre les deux continents. 
Lors de ces entretiens, les deux parties ont fixé un agenda de travail et les points prioritaires du partenariat entre les deux pays.

 




 

Libé
Lundi 2 Avril 2018

Lu 866 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés