Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


“Le Temps des secrets ” , l'enfance de Pagnol pour la première fois au cinéma


Libé
Dimanche 20 Mars 2022

Après "Les Choristes", "Faubourg 36" ou "La Nouvelle guerre des boutons", Christophe Barratier, amoureux des histoires épiques, signe la première adaptation pour le grand écran du "Temps des secrets", troisième tome des "Souvenirs d'enfance", roman autobiographique de Marcel Pagnol.
 En 2006, "Le Temps des secrets" avait été adapté pour la télévision par Jacques Nahum.

Quinze ans plus tôt, Yves Robert tournait pour le cinéma "Le Château de ma mère" et "La Gloire de mon père", les deux premiers volets de l'oeuvre de Pagnol parus dans les années cinquante.


Sur les écrans mercredi, "Le Temps des secrets" réunit Mélanie Doutey, Anne Charrier, Guillaume de Tonquédec et Francois-Xavier Demaison. Le jeune Pagnol est campé par Léo Campion, 12 ans.


Tourné dans le massif de l'Etoile près de Marseille, en terres "pagnolesques", le film raconte l'enfance de l'écrivain à partir de juillet 1905. Le jeune Marcel Pagnol vient d'achever ses études primaires et retrouve en famille pour l'été la garrigue et ses chères collines, entre Aubagne et Allauch.


Christophe Barratier offre une reconstitution de l'insouciance de l'enfance laissant place au temps des secrets de l'adolescence, tout en célébrant la Provence. "La singularité du +Temps des secrets+ est d'être un roman d'initiation. Pagnol sort de l'enfance et entre dans la cour des grands, en abordant les turbulences de la vie.  Ce dernier été avant le lycée, c'est un peu le paradis perdu de Pagnol", souligne à l'AFP Christophe Barratier.
"Marcel découvre que les adultes aussi peuvent mentir, dissimuler, mal se conduire et, comme lui, cacher des secrets.

C'est aussi l'âge des premiers émois amoureux, ceux qui font chavirer dans un curieux mélange de force et de fragilité avec un zeste d'ingratitude... Les premières amitiés se fracassent, de même que naissent les premiers conflits avec les parents", ajoute le réalisateur.


Ce "Temps des secrets" est toutefois une libre adaptation du roman: Christophe Barratier a "musclé" l'intrigue en piochant de véritables anecdotes racontées par Marcel Pagnol dans les autres tomes de "Souvenirs d'enfance". "De la chasse au fameux +serpent de Pétugue+ qui hante les collines, j'ai fait une véritable chasse au fantôme, versant dans le fantastique à la Harry Potter. Même chose pour cette association féministe avant l'heure, à laquelle appartenait la tante Fifi, à peine effleurée par Pagnol et que j'ai développée en une vraie sous-intrigue", explique-t-il. "J'ai été élevé avec les romans et les films de Pagnol. Je suis familier avec tous les personnages depuis l'enfance. Son oeuvre est accessible à tous.
Il a eu la modestie de se mettre à la hauteur de toutes les catégories de lecteurs", dit-il.


Pour le cinéaste, "Le Temps des secrets" parle aussi bien aux enfants d'hier qu'à ceux d'aujourd'hui en célébrant l'amitié, l'amour, la famille mais aussi l'aspiration à la liberté.

"J'aime le grand cinéma populaire basé sur des histoires humaines universelles", souligne Christophe Barratier. "J'essaie de faire des films que j'aimerais voir avec mes propres enfants."


Lu 822 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >