Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le SIEL rend un hommage posthume à Hassan Al Joundi, modèle de l'intellectuel engagé en faveur des causes de la nation





L'artiste emblématique feu Mohamed Hassan Al Joundi est un modèle de l'intellectuel engagé en faveur des causes de la nation et de la Oumma, ont indiqué, jeudi à Casablanca, les participants à une conférence retraçant le parcours de l'acteur, organisée en marge du 24ème Salon international de l’édition et du livre. Lors de cette rencontre, les participants ont témoigné de l'apport de l'artiste, de l'intellectuel et de l'homme qui a servi de lien entre le Maroc et l'Orient pour des générations d'artistes marocains et étrangers.
Pour sa fille, Hajar Al Joundi, l'artiste, qui "est toujours présent parmi nous", "était un père et un frère pour toute la première génération d'artistes, ce qui nous a permis d'avoir une grande famille engagée et créative". "Je peux parler de Hassan Al Joundi en ma qualité de fille à qui le père a appris à être modeste et à ne s'enorgueillir que du savoir, et celle d'une fan de l'acteur qui estime que la culture est superflue si elle n'a pas d'impact sur notre comportement au quotidien", a-t-elle poursuivi.
Pour sa part, le fils de l'acteur marocain, Anouar Al Joundi, a relevé que son père fait partie d'une génération qui travaillait sur le patrimoine, la culture, la formation de soi et de l'identité marocaine, ce qui lui a permis de s'ériger en modèle pour les générations montantes.
Le chercheur Ahmed Massaya a, quant à lui, souligné que le regretté artiste a toujours refusé de faire des concessions artistiques, s'imposant ainsi comme une des figures emblématiques du théâtre arabe durant plus de 50 ans.
Les participants ont profité de cet hommage pour rappeler les différentes étapes du parcours inédit de l'acteur qui a collaboré avec la BBC à travers la présentation d'une émission portant sur le Maroc, et les différents prix qui ont couronné son parcours.
L'acteur au parcours brillant et foisonnant et dont la voix grave de ténor a bercé des générations, a notamment campé l’un des rôles centraux dans le mythique "Arrissala" de Moustapha Akkad mais aussi dans des œuvres telles que "A l’ombre du pharaon", les "Tambours de la guerre" et le célèbre feuilleton "Al azaliya".

Samedi 17 Février 2018

Lu 777 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.