Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Polisario prépare ses miliciens pour une nouvelle fermeture de Guerguerat avant octobre




Le Polisario veut faire monter les enchères et attirer l’attention de l’ONU, notamment de son Conseil de sécurité ainsi que de la communauté internationale en fermant pour la énième fois le point de passage de Guerguerat.

Cette décision du Polisario survient après ses menaces de réviser les conditions de son implication dans le processus politique au Sahara en raison de ce qu'il qualifie d'«inaction des Nations unies et du Conseil de sécurité ».

Les séparatistes du Front Polisario ont proposé un plan pour perturber les échanges commerciaux au point de passage de Guerguerat, en bloquant la route et en établissant un camp dans la zone de «Kandahar» en violation de la légalité internationale. Ces provocations sont devenues routinières à la veille des réunions du Conseil de sécurité.

Rappelons que depuis son avènement à la tête de l’organisation internationale, Antonio Guterres n’a cessé, à travers des communiqués et des déclarations officielles, d’appeler à faire cesser toute tension au niveau du point de passage de Guerguerat, réitérant à chaque occasion la nécessité de ne pas empêcher la liberté de circulation des biens et des personnes.

A.E.K 

​A.E.K
Dimanche 13 Septembre 2020

Lu 657 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.