Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Mozambique échoue à imposer la présence du Polisario à la TICAD




Le format de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (Tokyo International Conference on African Development - TICAD) n'a pas changé et ses réunions demeurent ouvertes uniquement aux Etats africains reconnus par le Japon, ce qui exclut la pseudo-Rasd, a souligné une source proche de la délégation marocaine qui prend part à une réunion de la TICAD à Maputo, au Mozambique.
La réunion ministérielle de suivi de la TICAD, qui s’est déroulée actuellement à Maputo (23-25 août), a connu de nombreuses péripéties et a été marquée par une "action cavalière du pays hôte", déplore la même source.
Les autorités mozambicaines, soutien historique de l’Algérie et du Polisario, ont, en effet, décidé d’agir de manière unilatérale ordonnant à leurs forces de sécurité, y compris des éléments en tenue militaire, d’agresser des membres des délégations japonaise et marocaine, en contradiction totale avec les règles et les procédures régissant les conférences et les réunions multilatérales.
Elles ont même empêché les membres de la délégation marocaine d’accéder à la salle de réunion, bien qu’ils disposaient des accréditations nécessaires.
En raison de la position claire et constante du Maroc et du Japon quant à la présence de la pseudo-Rasd, le ministre mozambicain des Affaires étrangères, allié inconditionnel des adversaires du Maroc, a introduit les mercenaires dans sa délégation, par une porte dérobée et leur a offert des sièges réservés au Mozambique, le Polisario s’étant ainsi dilué dans la délégation du pays hôte.
De ce fait, et comme l’ont souligné les responsables japonais, le format de la TICAD n’a pas changé. Il reste ouvert uniquement aux Etats africains reconnus par le Japon, ce qui exclut la pseudo-Rasd.
D’ailleurs, note enfin la même source, la photo de famille officielle est éloquente à ce sujet puisqu’elle reflète le format officiel de la TICAD qui ne comporte que les délégations officielles invitées par le Japon à participer à cette réunion.

Samedi 26 Août 2017

Lu 1475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés