Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Masi a augmenté de plus de 6% en 2017




Le principal indice boursier de la Bourse de Casablanca Masi (Moroccan All shares Index) a clôturé l'année 2017 sur une progression de 6,39%, selon l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).
Cette tendance haussière, rapporte la MAP, reflète globalement les résultats positifs enregistrés par la quasi-totalité des indices sectoriels représentés, souligne l'AMMC dans son rapport d'activité au titre de l'année 2017, précisant que le point le plus haut a été atteint le 12 janvier, à 12.950,85 points, soit 11,22% de hausse par rapport au début de l'année. Concernant les indices Madex et FTSE CSE Morocco 15, ils ont progressé de 5,79% et 8,34%, respectivement contre 31,59% et 44,36% en 2016, relève la même source. Le rapport fait également ressortir que malgré des performances sectorielles globalement positives, certains compartiments ont connu un recul en 2017. Il s'agit en effet de l'"Immobilier" (-14,29%), des "Equipements électroniques et électriques" (-9,46%), du "Bâtiment et matériaux de construction" (-7,54%), des "Télécommunications" (-5,63%) et « Ingénieries et biens d'équipement industriels » (-1,75%).
A la hausse, le secteur de la Chimie s'est distingué par une évolution spectaculaire de 216,28%, tandis que les compartiments des "Mines", "Services de transport", "Sylviculture et papier", "Transport" et "Agroalimentaire/production" ont avancé respectivement de 53,28%, 39,14%, 36,75%, 30,1%, 27,4% et 26,81%. La capitalisation boursière est passée, quant à elle, de 583 milliards de dirhams (MMDH) en 2016 à 626 MMDH en 2017, soit une appréciation de 7,54%, fait savoir l'AMMC, expliquant cette hausse essentiellement par les opérations d’augmentation de capital réalisées par Lafarge Holcim Maroc, Managem, Cosumar et Label Vie.
Pour ce qui est du volume transactionnel global, il s'est établi à 69 MMDH en 2017, en légère baisse comparativement à 2016 (-4,12%), indique la même source, notant que la part relative des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) dans le volume transactionnel réalisé sur le marché central a atteint 34%.
En revanche, la part relative des personnes morales a décliné de 45% en 2016 à 31% en 2017, relève l'AMMC, notant que les personnes physiques marocaines et les personnes morales étrangères ont, quant à elles, respectivement drainé 20% et 11% du volume réalisé.
En termes d'évolution, les transactions enregistrées par les personnes physiques marocaines ont fait état d'une nette progression pour la deuxième année consécutive, passant de 11% en 2016 à 20% en 2017.
Quant à la valeur des stocks investis en actions cotées par les investisseurs étrangers et les Marocains résidant à l’étranger (MRE), elle s’est inscrite en hausse de 4,6%, passant de 192,36 milliards de dirhams (MMDH) en décembre 2016 à 201,26 MMDH, fait savoir l'AMMC, ajoutant que le ratio rapportant la valeur des stocks précités à la capitalisation boursière est resté pratiquement stable, s’élevant à 32,10% contre 32,97% un an auparavant.

Samedi 10 Novembre 2018

Lu 303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés