Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc représenté par “Les saisons de la soif” au Festival du film de la femme d’Assouan




Le film marocain “Les saisons de la soif”, de son réalisateur Hamid Zoughi, représentera le Maroc à la quatrième édition du Festival international du film de la femme d’Assouan, prévue du 10 au 15 février prochain.
Ce film, qui sera engagé dans la compétition des longs métrages, raconte une histoire qui se déroule dans un village marocain dans les années soixante, où les hommes ont été obligés de le quitter pour aller travailler dans les champs et les mines de charbons exploités par les européens, laissant leurs femmes flétrir dans leurs mondes particuliers, dans un long silence et une attente interminable.
“Les saisons de la soif” est interprété par des jeunes actrices, dont Fadwa Taleb, Nouhaila Ben Moumou, Insaf Zeroual ou encore Fatema Zahra Lahrach.
Outre ce film, la compétition des longs métrages verra concourir 10 autres films, à savoir “Certified Mail” (Egypte), “Aga’s House”, une coproduction du Kosovo, de l’Albanie, de la Croatie et de la France, “Alice”, un film coproduit par la France et l’Australie, “Le loup d’or de Balolé” (Burkina Faso), “Bombay Rose”, une coproduction indienne, française et britannique, “Rêve de Confucius” (Amérique/Chine), le film néerlandais “Instinct”, “On The Quiet” (Hongrie), “Pacarette” (Brésil) et “The Names of the flowers”, une coproduction entre la Bolivie, les Etats-Unis et le Canada.
Dans la catégorie du court métrage, 20 films seront en lice lors de ce festival qui rendra hommage notamment à des femmes qui ont fait le cinéma égyptien, dont Laila El Sayes, Nahid Farid Chawky et Rahma Montaser.

Vendredi 31 Janvier 2020

Lu 973 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif