Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc réitère les impératifs d'une institution panafricaine efficace et efficiente au service du citoyen africain

​Retraite COREP/CUA


Libé
Mercredi 7 Décembre 2022

Le Maroc a réitéré, dimanche à Dakar, les impératifs d’une institution panafricaine efficace et efficiente au service des intérêts du citoyen africain en matière de paix, de sécurité et de développement.

 L’ambassadeur, représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine (UA) et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, et président du sous-comité sur les questions économiques, commerciales et la ZLECAF, qui intervenait lors de la retraite conjointe entre le Comité des représentants permanents (COREP) et la Commission de l’UA (CUA), tenue à Dakar, a rappelé les impératifs d’une action africaine commune efficace et efficiente en faveur des causes nobles de l’Afrique et des intérêts vitaux du citoyen africain en matière de paix, de sécurité et de développement.

 Le diplomate marocain a mis en exergue les impératifs de la bonne gouvernance administrative et financière au sein de la Commission de l’UA et la présence du personnel hautement qualifié et dévoué, ainsi que la crédibilité du processus intergouvernemental et la centralité de la dimension opérationnelle dans les processus de prise de décision.

 En outre, M. Arrouchi a souligné la nécessité de veiller à l’implication des départements nationaux concernés dans les travaux des comités techniques spécialisés de l’UA en vue d’orienter ces derniers vers l’efficacité et l’accompagnement actif des différentes stratégies continentales qui relèvent de leurs domaines respectifs.

 Par ailleurs, le représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et la CEA-ONU a mis l’accent sur l’importance de doter les différents départements et organes de l’Union en ressources financières et humaines adéquates pour assurer un accompagnement efficace au processus intergouvernemental et à la mise en œuvre des décisions des organes délibérants.

 La délégation marocaine a également mis en exergue l’opportunité d’adopter une approche multidimensionnelle qui exige la synergie entre tous les départements de la Commission de l’UA, notamment dans un contexte où le continent africain fait face à des défis et des menaces multidimensionnelles qui entravent à la fois les efforts en matière de paix et de développement.

 A l’issue de son intervention, M. Arrouchi a réitéré l’appel du Royaume du Maroc à définir les voies et moyens pour que l’action africaine commune au sein de l’institution panafricaine soit à la hauteur des aspirations des citoyens africains, au moment où le continent affronte de multiples défis relatifs notamment à l’instabilité politique, à la reprise post-COVID et aux changements climatiques.


Lu 512 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p