Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc plaide pour une coopération interafricaine en vue de renforcer le système continental d’ alerte rapide


Libé
Jeudi 7 Avril 2022

A la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l'UA

Le Maroc plaide pour une coopération interafricaine en vue de renforcer le système continental d’ alerte rapide
Le Maroc a souligné mercredi devant le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, l’impératif de la coopération interafricaine pour renforcer le système continental d’alerte rapide en tant que pilier de l’Architecture de Paix et de Sécurité en Afrique. L’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la CEAONU, Mohamed Arrouchi, qui intervenait lors de la réunion du CPS sur la thématique "Alerte rapide continentale et perspectives de sécurité sur le continent", a mis en exergue l’approche multidimensionnelle du Royaume dans la lutte contre les menaces à la paix et la sécurité en Afrique et souligné l’impératif de la coopération interafricaine pour renforcer le système continental d’alerte rapide en tant que pilier de l’Architecture de Paix et de Sécurité en Afrique. A la lumière des menaces terroristes auxquelles le continent africain est confronté, le diplomate qui conduit la délégation marocaine a décliné l’approche multidimensionnelle prônée par le Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, basée notamment sur le développement humain et socio-économique, une stratégie sécuritaire proactive et préventive, ainsi que la réorganisation du champ religieux. Face aux défis complexes de paix et de sécurité couvrant une grande partie du continent africain, la délégation marocaine a souligné l’impératif d’une coopération interafricaine étroite et agissante, en réitérant l’engagement du Royaume à capitaliser sur son expertise et son rôle actif au sein du système multilatéral pour donner un nouvel élan aux efforts africains en matière de lutte antiterroriste et faire avancer l’agenda africain de paix et de sécurité. La délégation marocaine a également attiré l’attention sur les menaces que représentent les acteurs non étatiques et mouvements séparatistes sur la paix et la sécurité en Afrique, notamment à travers le commerce illicite de substances psychotropes, l’exploitation des migrants et des enfants et autres activités de crime organisé. Par ailleurs, la délégation marocaine a soutenu que le renforcement des systèmes d’alerte rapide, à travers la mobilisation des ressources financières et techniques suffisantes et la production des données fiables, s’impose aujourd’hui comme un outil efficace pour combler l’écart entre l’alerte et la réponse rapide en vue d'éviter au continent des drames humains mais aussi des interventions militaires longues et couteuses.


Lu 795 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p