Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc plaide pour un partenariat équilibré entre l’UA et l’UE

Participation d’Abdelkrim Benatiq à la 17ème session extraordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine




 Le Maroc plaide résolument pour un partenariat «équilibré» entre l'Union africaine et l’Union européenne, qui servira les intérêts des deux parties et partant ouvrira la voie pour un avenir radieux de l’Afrique et de l’Europe, a affirmé, lundi à Addis-Abeba, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq.
«Le Royaume du Maroc insiste à ce que le partenariat UA-UE imprime une nouvelle dynamique pour l’avenir de l’Afrique et de l’Europe. Ce partenariat stratégique doit impérativement être équilibré et dans l’intérêt des deux parties», a-t-il déclaré à la MAP, en marge de la 17ème session extraordinaire du Conseil exécutif de l’UA, en préparation du 5ème Sommet UA-UE, prévu les 29 et 30 novembre prochain à Abidjan.
Lors de cette réunion extraordinaire, le Maroc a présenté son expérience dans nombre de domaines, laquelle pourrait «inspirer» l’UA dans son approche et sa vision d’avenir, a relevé Abdelkrim Benatiq qui conduit une forte délégation à cette rencontre, soulignant que le «souci majeur du Royaume est de veiller à ce que le Sommet UA-UE se tienne comme prévu les 29 et 30 novembre prochain à Abidjan et marque un saut qualitatif pour donner un élan dynamique à ce partenariat».
Selon Abdelkrim Benatiq, la délégation marocaine est consciente que l’Afrique traverse une période «cruciale» notamment au niveau économique et qu’elle est appelée plus que jamais à prendre des décisions «importantes» en particulier dans les domaines de l’emploi et de la formation des jeunes, de l’enseignement, de l’accès à la technologie de pointe, des sciences et du savoir.
Au cours de ce conclave, le Maroc a veillé à ce que l’ensemble des questions posées soient discutées avec toute la «responsabilité requise», l’enjeu stratégique du Royaume étant «la présence en Afrique pour l’Afrique».
En matière de partenariat, l’Europe est appelée à dépasser la mentalité traditionnelle qui considère que l’Afrique a uniquement besoin de l’aide financière ou de prêts, a-t-il soutenu.
Le ministre délégué n’a pas manqué de rappeler que le Maroc était fortement présent lors de cette réunion extraordinaire du Conseil exécutif de l’UA, «ce qui illustre parfaitement, selon lui, l’implication effective du Royaume dans toutes les questions économiques africaines».
L’ordre du jour de cette session, qui s'est tenue au siège de l'UA, a été essentiellement axé sur l'examen, pour adoption, du Rapport de la réunion du Comité des représentants permanents de l’UA (COREP) du 14 octobre 2017 et des projets de documents de travail du 5ème Sommet UA-UE. Entre autres, le projet de Déclaration et les projets prioritaires conjoints 2018-2022.

Mercredi 18 Octobre 2017

Lu 1647 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés