Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc élu à Addis-Abeba vice-président du bureau exécutif du Comité régional Afrique de l'Initiative des Nations unies sur la gestion de l’information géospatiale


Libé
Vendredi 28 Octobre 2022

Le Maroc a été élu, mercredi à Addis Abeba, vice-président du bureau exécutif du Comité régional Afrique de l’Initiative des Nations unies sur la gestion de l’information géospatiale. L’élection du Maroc a eu lieu lors de la réunion du Comité régional Afrique de l’Initiative des Nations unies sur la gestion de l’information géospatiale à l’échelle mondiale, qui se tient dans la capitale éthiopienne, avec la participation de l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).
Dans une déclaration à la MAP à l’issue du vote, le chef de service modélisation et sauvegardes des bases de données à l’ANCFCC, Kamal Outghouliast, s’est félicité de cette élection qui illustre le travail accompli par le Royaume dans ce domaine. L’ANCFCC représente le Maroc aux travaux de la 8ème réunion du Comité régional Afrique de l’Initiative des Nations unies sur la gestion de l’information géospatiale. L'ANCFCC, qui est l'institution nationale chargée de ce domaine, a pris part à toutes les réunions, depuis la création de la Commission en 2015 à Nairobi, a-t-il souligné. Le Maroc est également membre actif du Comité arabe et est rapporteur du Comité international. Il préside, en outre, plusieurs groupes de travail au sein de ces comités, a mis en avant le responsable à l’ANCFCC. Cette 8ème session, se penchera sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations et mesures formulées lors des sessions précédentes du Comité régional Afrique. Les participants devront examiner et partager des connaissances et des pratiques optimales liées au développement de l’information géospatiale en Afrique, sensibiliser le public aux avantages à tirer de l’utilisation de l’information géospatiale pour le développement durable outre l’examen des politiques et des mesures pouvant permettre aux pays africains d’assurer la bonne mise en œuvre de l’’Initiative des Nations unies sur la gestion de l’information géospatiale à l’échelle mondiale dans la région, lit-on dans un document distribué lors de cette rencontre. Cette session vise aussi à promouvoir la mise en réseau des institutions et des praticiens de la géoinformation, créer une synergie au niveau national pour en faciliter la gestion, et renforcer les liens avec les partenaires et les autres sous-comités régionaux après la pandémie de covid-19, souligne-t-on notamment.


Lu 626 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Février 2024 - 13:28 En avant toute !

Samedi 24 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p