Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc deviendra un hub continental dans le domaine de la production de vaccins


Le Maroc, à travers le projet de fabrication et de mise en seringue du vaccin anti-Covid-19, deviendra un hub continental dans le domaine de la production de vaccins, a indiqué la directrice du médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé, Bouchra Meddah.

La responsable, qui était l'invitée mercredi de l'émission matinale de la Radio d'information marocaine "Rim Radio", a expliqué que "le Maroc adhère aujourd'hui à la politique africaine afin de réaliser la souveraineté vaccinale au niveau continental", faisant observer que l'Afrique a reçu moins de 2% des doses du vaccin contre la Covid-19 au niveau mondial, synonyme d'"un fossé sanitaire qui crée un déséquilibre dans l'accès aux vaccins dans un contexte épidémiologique exceptionnel".

Et d'ajouter que "les réalisations enregistrées dans le secteur de la santé sont le résultat de la Sage Vision de S.M le Roi Mohammed VI, en vue de réaliser un saut qualitatif au niveau de la souveraineté dans le domaine de la santé", tout en rappelant que le Souverain a plaidé pour l'adoption d'une politique pharmaceutique efficace visant à assurer l'accès aux médicaments essentiels au profit des citoyens et à encourager la production locale de médicaments génériques et d'équipements médicaux de qualité.

Grâce à ce projet d'envergure, "le Maroc est passé au rang des pays fabricants de vaccins dans le monde, ce qui constitue un saut qualitatif et une étape historique", a-t-elle affirmé.

La "souveraineté vaccinale" est venue consolider le contenu de la politique pharmaceutique nationale sur laquelle travaille le ministère de la Santé en partenariat avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la période 2021/2025, a-t-elle fait observer, notant que l'industrie pharmaceutique au Maroc a réalisé un chemin important et significatif au niveau continental avec des médicaments qui sont fabriqués et exportés à l'étranger.

Pour Mme Meddah, le secteur pharmaceutique au Maroc connaîtra un saut qualitatif au regard des nouvelles technologies, méthodes, mécanismes et hautes technologies utilisés dans le Royaume en plus de la présence des compétences marocaines et des efforts concertés entre le public et les secteurs privés.

Dans ce contexte, elle a mis en avant les effets et les dimensions de cette "souveraineté vaccinale" sur le plan sanitaire et ses répercussions positives sur la sécurité sanitaire des Marocains en vue de faire face à tout risque sanitaire potentiel, considérant que l'émergence de virus mutés dicte le développement de vaccins dans les moyen et long termes.


Libé
Jeudi 8 Juillet 2021

Lu 299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS