Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc a développé une expérience importante dans le domaine de la lutte contre la prolifération des ADM


Libé
Jeudi 1 Février 2024

Le Maroc a développé une expérience importante dans le domaine de la lutte contre la prolifération des ADM
Le Maroc a développé une expérience et des connaissances importantes dans le domaine de la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive (ADM), a affirmé, mercredi à Marrakech, le directeur des Nations unies et des organisations internationales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Redouane Houssaini.

"Le Maroc incarne aussi un exemple éloquent du renforcement de la coopération entre les pays africains", a indiqué M. Houssaini dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie d’ouverture de la réunion politique pour la promotion de l’Initiative de sécurité contre la prolifération (PSI) dédiée aux pays africains.

Soulignant la disposition du Royaume à collaborer dans ce domaine avec les pays du continent dans le cadre de la coopération tripartite (Etats-Unis-Maroc-pays africains), il a précisé que cette réunion, qui s'inscrit dans le cadre du partenariat stratégique entre le Maroc et les Etats-Unis, lancé en 2013 sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de l'ancien président américain Barack Obama, est "importante et unique en son genre", compte tenu de la participation remarquable des pays africains.

"Cette rencontre vise à encourager de nombreux pays africains à adhérer à cette initiative, qui représente un mécanisme pratique et flexible de nature à encourager l'échange d'informations et d'expériences entre les pays du continent en vue de limiter la prolifération des ADM", a-t-il expliqué.

Dans ce cadre, M. Houssaini a évoqué le contexte d’organisation de la conférence, marqué par les profondes mutations s'opérant au niveau sécuritaire africain, et évoluant de menaces traditionnelles à des menaces émergentes, l'intensification des relations entre les groupes terroristes, séparatistes et les réseaux de criminalité organisée en Afrique notamment, et le manque de coopération régionale et interrégionale entre de nombreux pays africains, relevant que "l'exemple du Maghreb est clair à cet égard".

Selon M. Houssaini, la réunion devrait aboutir à une déclaration commune entre le Maroc et les Etats-Unis, qui débouchera sur un processus institutionnel, lequel permettra aux pays africains de participer efficacement à ce processus et à cette initiative à travers des exercices, des séminaires et des ateliers axés sur l'échange d'expertise et d'expériences.


Lu 644 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p