Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants s’enquiert des considérants et raisons justifiant le retard du dédoublement de la voie ferrée de la région de l’Oriental

L’électrification de la voie ferrée reliant Fès, Taza et les préfecture et provinces de la région de l’Oriental, objet d’une question écrite adressée au ministre du Transport


​Rachid Meftah
Jeudi 3 Mars 2022

Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants se penche sur l’examen des circonstances et raisons qui auraient justifié le retard de la réalisation du projet de dédoublement de la voie ferrée dans la région de l’Oriental.

A ce sujet, les députés ittihadis ont interpellé le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil. Ainsi, les représentants parlementaires Omar Aanan, Latifa Chrif, Mohamed Abderkane, membres dudit Groupe socialiste, notamment, ont questionné le responsable gouvernemental du département en charge du secteur des transports sur les raisons et considérants qui justifient le retard enregistré quant au dédoublement de la voie ferrée et sur les mesures envisagées par les autorités compétentes en vue de le rattraper et y remédier.

Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a ainsi fustigé l’atermoiement devenu coutumier quant à l’acquittement de l’Exécutif de ses obligations. Il a rappelé, par ailleurs, que le gouvernement s’était engagé à procéder à l’exécution de ce projet, conçu depuis la neuvième législature (2011-2016), vital pour ladite région mais aussi pour l’ensemble du territoire national, consistant au dédoublement de la voie ferrée existante dans l’Oriental, et à son développement dans le sens de l’adapter à la dimension préconisée et à l’importance du projet ambitieux lancé par Sa Majesté le Roi quant à l’édification du port Nador Ouest Med.

A cet effet, ont insisté les députés ittihadis, l’ensemble de la population des préfectures et provinces de la région de l’Oriental attend, impatiemment, l’aboutissement de cette œuvre et l’acquittement du gouvernement de ses promesses et engagements.

Là-dessus, ils ont souligné que la demande insistante de dédoublement de la voie ferrée dans la région de l’Oriental s’inscrit opportunément dans le contexte de la concrétisation du principe de la justice territoriale.

Ainsi dans ce même contexte, le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question écrite au ministre du Transport et de la Logistique se rapportant aux raisons derrière le retard, également, de l’électrification de la voie ferrée reliant Fès, la province de Taza la préfecture et provinces de la région de l’Oriental.

A cet égard, les députés ittihadis, Omar Aanan, Latif Chrif et Mohamed Abderkane se sont interrogés sur les conditions ayant occasionné ce retard de l’électrification de ladite voie ferrée de même que sur les délais préconisés pour la réalisation de ce projet névralgique.

En outre, le Groupe socialiste a souligné le caractère fondamental et central de ce projet, surtout qu’il s’inscrit dans le cadre de l’activation et la mise en œuvre du principe constitutionnel de la justice spatiale qui exige d’asseoir un certain équilibre, notamment au niveau des indicateurs de développement. De ce fait, en abordant la mise sur rail du train à grande vitesse sur le tracé.

oriental reliant Tanger et Casablanca, il est opportun d’évoquer la nécessité de promouvoir les actions de développement des autres régions, dont en tête la question de l’électrification de la voie ferrée reliant Fès et la région de l’Oriental.

Les députés ittihadis ont noté qu’encore une fois, le gouvernement promet et s’engage sans s’acquitter de ses obligations et que le même scénario se répète quant audit projet d’électrification de la voie ferrée reliant Fès à Oujda et puis celle reliant Taourirt à Nador. Et le Groupe socialiste de conclure que la population de la province de Taza, des préfectures et provinces de la région de l’Oriental est toujours en attente de voir le gouvernement s’atteler sur ces projets prometteurs et cruciaux.

Rachid Meftah


Lu 4138 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS