Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste à la Chambre des conseillers appelle le gouvernement à activer la teneur des rapports de la Cour des comptes


​Rachid Meftah
Jeudi 16 Juin 2022

Le Groupe socialiste à la Chambre des conseillers appelle le gouvernement à activer la teneur des rapports de la Cour des comptes
L’ intervention du président du Groupe socialiste à la Chambre des conseillers, Youssef Aidi, dans les travaux d’une toute récente séance, s’est focalisée quasi-essentiellement autour du suivi et du traitement des rapports de la Cour des comptes.

A cet égard, il a souligné que le Groupe socialiste estime que le traitement de nos affaires publiques internes dénote de la grandeur de l’Etat marocain dans le concert de la communauté internationale et du degré de convergence de notre front intérieur. De ce fait, a-t-il précisé, il est opportun de faire des discussions autour des rapports de la Cour des comptes de réels chantiers nationaux dédiés à corriger toutes les dérives conformément au principe de la reddition des comptes à l’occasion de tout exercice de responsabilité car il n’est nullement fructueux de considérer ces rapports comme des faits occasionnels scrutés uniquement à travers leur agenda constitutionnel.

Le rapport de la Cour des comptes, a-t-il par ailleurs, indiqué, a relevé, notamment en abordant les secteurs productifs tels que celui des volailles de même que le programme « Raouaj » et l’action de l’Agence nationale de l’emploi et des compétences connaissent de grands dysfonctionnements induits par l’absence de toute vision gouvernementale et de toute conception sectorielle à même traiter leurs affaires au cas par cas mais aussi par l’inexistence de toute vision politique de développement se rapportant à la fois au long et court termes. Cela constitue un manquement fondamental qui suppose de soumettre ces secteurs à un large débat public, politique responsable afin de combler toutes les insuffisances enregistrées, a-t-il martelé.

Le Conseiller ittihadi, notant que la rapport dans ses passages relatifs au secteur des volailles a bien soulevé une situation irrationnelle dont le citoyen n’en a cure, se retrouvant en position d’otage à la merci d’intermédiaires cupides s’adonnant à des manœuvres souvent frauduleuses impactant les poches des citoyens et leur pouvoir d’achat…

Youssef Aidi a ajouté que cet état de faits ne concerne pas seulement la volaille mais se rapporte à toutes les matières et denrées de première nécessité, particulièrement les viandes et légumes et que «nous l’évoquons à nouveau devant notre respectable conseil à seule fin d’attirer l’attention du gouvernement mais aussi de l’avertir des menaces très probables occasionnées par l’indifférence des autorités compétentes, surtout que nous sommes à la veille de la fête d’Al Adha».
Youssef Aidi
Nous aspirons à parvenir à conclure un nouveau contrat entre l’Etat et les collectivités territoriales et à renforcer, d’une part, les capacités de ces dernières et à consolider leurs ressources financières et humaines, d’une autre

Le président du Groupe socialiste à la Chambre des conseillers a développé, à ce propos, que le phénomène de la prolifération des intermédiaires n’impacte pas seulement lourdement la dynamique des secteurs économiques fragilisés par les répercussions de la conjoncture actuelle mais menace la cohésion du tissu social du fait de ses effets négatifs directs quant au pouvoir d’achat des citoyens =.

D’autre part, Aidi, tout en mettant en avant, en revanche, les gros efforts déployés pour développer le secteur de la santé dans le cadre de la vision stratégique et clairvoyante de Sa Majesté le Roi qui accorde une attention particulière à ce volet vital, considérant que le droit à la santé et à la sécurité sanitaire constitue l’un des intrants centraux de l’Etat social, a souligné que secteur, s’il est devenu capable de générer les solutions opportunes à de nombreuses difficultés et insuffisances, il demeure tributaire de la mise en œuvre d’une gouvernance optimale en matière de gestion des ressources humaines et matérielles disponibles et d’aboutissement de réformes structurelles à même de satisfaire les exigences stratégiques de la situation sanitaire et des perspectives de la protection sociale initiée par le Souverain.

Le Conseiller ittihadi a poursuivi que sans vouloir s’attarder au sujet de tous les secteurs abordés dans le rapport de la Cour des comptes, l’ensemble des partis, syndicats et institutions constitutionnelles étant unanime quant à la pertinence du diagnostic de ladite instance et des solutions proposées aux problématiques posées, le Groupe socialiste tient à mettre l’accent sur une question non des plus anodines, à savoir l’intelligence artificielle et la gouvernance territoriale à propos desquelles à un long acheminement a été certes accompli, notamment en matière de mise en place de mesures législatives et juridiques mais qui continuent d’enregistrer de grandes insuffisances dont résulte une accumulation d’échecs à travers de nombreux secteurs économiques et sociaux comme relevé dans ledit rapport.

A cet effet, «nous aspirons à parvenir à conclure un nouveau contrat entre l’Etat et les collectivités territoriales et à renforcer, d’une part, les capacités de ces dernières et à consolider leurs ressources financières et humaines, d’une autre, pour en faire un acteur démocratique de développement effectif, et ce dans un climat de cohésion et de convergence avec l’action de l’administration centrale évoluant vers la réalisation optimale du développement escompté».

Dans le même ordre d’idées, Youssef Aidi a affirmé que le Groupe socialiste partage entièrement l’orientation scientifique et pratique de la Cour des comptes et considère que les recommandations de cette instance sont des intrants réels et opérationnels à même d’assurer une existence efficiente de la région et des collectivités territoriales sur la voie de l’entreprise collective de l’Etat social regroupant le citoyen, le responsable, l’investisseur, la ville et la région autour de l’objectif du développement, du progrès et de la prospérité …

Rachid Meftah


Lu 759 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p