Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Grand prix du Festival du court métrage de Ouarzazate décerné à “Blocophobia”




Le court métrage "Blocophobia", du jeune réalisateur Driss Bouserhane, a remporté le Grand prix de la 3ème édition du Festival du court métrage de Ouarzazate.
Le prix de meilleur scénario a été décerné au film "Détails" de Adil Auja, tandis que le prix de la meilleure image et meilleur son a été raflé par le film "Blocophobia" ayant remporté le grand prix, a annoncé samedi le jury de cette édition au Palais des congrès de la ville de Ouarzazate. Le prix de la meilleure interprétation masculine a été décerné à l’acteur Hassan Lhbib dans le film "Mémoire noire" de la réalisatrice Sakina Bouchit, alors que celui de la meilleure interprétation féminine est revenu à l’actrice Sara Ait Haik pour son rôle dans le court métrage "Sucre au goût amer" de Zahra Khayali.
Le jury s’est également félicité de la prestation de l’acteur local Mehdi Mohtaj, dans "Amour" de Mohamed El Asri.
Intervenant à l’occasion, le critique cinématographique marocain Hamid Tbatou a fait remarquer que les films en lice sont marqués par leur valeur esthétique, technique et intellectuelle, soulignant que les jeunes réalisateurs ont adopté un discours direct au lieu de se contenter de formules d’expressions purement cinématographiques.
Il y a une créativité chez les jeunes qui doit être accompagnée et développée par les enseignants et les acteurs dans le domaine cinématographique, en vue de faire mûrir davantage les projets cinématographiques en herbe et de les hisser à un niveau artistique et technique supérieur, a ajouté M. Tbatou.
Pour sa part, le réalisateur Driss Bouserhane a exprimé, dans une déclaration à la MAP, sa grande fierté pour le prix qui lui été attribué lors de cette manifestation nationale, visant à offrir l’opportunité aux jeunes créateurs de faire connaître leurs productions et à promouvoir le secteur cinématographique.
Présidé par le critique cinématographique marocain Hamid Tbatou, le jury est composé de la comédienne marocaine et héroïne du film "L’orchestre des aveugles", Salima Benmoumen, outre l’artiste peintre Abdellatif Mohamed Charaf.
Un total de 15 courts métrages étaient en lice à la compétition officielle de la troisième édition du Festival du court métrage de Ouarzazate.

Mardi 1 Novembre 2016

Lu 1026 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif