Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival international du film de Marrakech rend hommage à Robert Redford

La 18ème édition aura lieu du 29 novembre au 7 décembre




Le Festival international du film de Marrakech (FIFM) rendra hommage au cinéaste américain Robert Redford, qui a confirmé sa présence lors de la 18e édition du festival qui aura lieu du 29 novembre au 7 décembre, ont annoncé, jeudi, les organisateurs.
Cette initiative intervient en reconnaissance du talent et de la carrière extraordinaire de cet artiste qui a profondément marqué le cinéma contemporain et qui en est, très vite, devenu l’une des figures majeures, indique un communiqué du FIFM. "C'est un grand honneur d'être invité à Marrakech, pour y rencontrer des auteurs et des artistes qui partageront les uns avec les autres la singularité de leurs voix et de leurs points de vue. Je remercie le Festival international du film de Marrakech pour cette généreuse invitation", affirme ce réalisateur, producteur et acteur dans une déclaration officielle, citée dans le communiqué.
Entrepreneur visionnaire, artiste complet et créateur hors normes, chacune de ses initiatives a été couronnée de succès, aussi bien en tant que réalisateur, producteur et acteur, que fondateur du Sundance Institute et du Festival de Sundance, premier festival de cinéma indépendant au monde, relève-t-on de même source, rappelant qu'il est aussi un homme engagé politiquement et un ardent défenseur de l’environnement et de la responsabilité sociale.
C’est en tant qu’acteur que Robert Redford accède, pour la première fois, à la notoriété. Il décroche son premier rôle important à Broadway dans "Sunday in New York", suivi de "Little Moon of Alban" et de "Pieds nus dans le parc" de Neil Simon, mis en scène par Mike Nichols. Il fait ses premiers pas au cinéma dans "War Hunt" puis reprend le rôle de Paul Bratter dans la version sur grand écran de "Pieds nus dans le parc" qui lui vaut les éloges de la critique et du public, précise le communiqué. En 1969, Robert Redford et Paul Newman font équipe pour jouer dans "Butch Cassidy et le Kid". Réalisé par George Roy Hill, le film devient immédiatement un classique et établit fermement Robert Redford comme une figure de premier plan de l’industrie hollywoodienne. Il retrouvera de nouveau Paul Newman et George Roy Hill dans "L’Arnaque" qui remporte 7 Oscars, dont celui du meilleur film et qui vaut à Robert Redford une nomination à celui du meilleur acteur.
Redford a joué dans plusieurs films produits par sa propre société Wildwood Enterprises dont "La Descente infernale", "Votez McKay", "Le Cavalier électrique" et "Les Hommes du président" qui a reçu 7 nominations aux Oscars dont celle du meilleur film, poursuit la même source. La carrière de réalisateur de Robert Redford est "non moins passionnante et réussie", note le communiqué, mettant en avant les prix importants (Le Directors Guild of America Award, le Golden Globe et l’Oscar du meilleur réalisateur) qu'il a remportés pour son premier film "Des gens comme les autres" en tant que réalisateur.
Ce cinéaste américain, qui compte à son actif plusieurs réalisations, a également reçu le Screen Actors Guild's Lifetime Achievement Award, un Oscar d’honneur, le Kennedy Center Honors, un César d’honneur, de même que la médaille de la Légion d’honneur, la plus haute distinction française.
Engagé pour le développement du cinéma indépendant, il dédie une grande partie de sa vie et de ses engagements au Sundance Institute qu’il crée en 1981, et dont les objectifs sont de soutenir et accompagner des scénaristes émergents et de futurs réalisateurs, et de promouvoir à un niveau national et international le nouveau cinéma indépendant.
Robert Redford est un défenseur de la cause environnementale et un activiste reconnu depuis le début des années 70. Il a notamment été pendant près de quarante ans membre du Conseil d’administration du Natural Resources Defense Council.  
En 2019, son engagement a été honoré au 3e Monte-Carlo Gala for the Global Ocean de la Fondation Prince Albert II de Monaco. En 2016, il avait déjà reçu des mains de l'ancien président américain Barack Obama la médaille présidentielle en hommage à l’ensemble de ses réalisations, conclut le communiqué.  

M.O
Samedi 26 Octobre 2019

Lu 2437 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com