Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival international de la poésie de Marrakech en édition virtuelle





La ville de Marrakech abritera du 27 au 29 novembre courant, la 7è édition de son festival international de la poésie, cette année, en version virtuelle, avec la participation de 30 poètes représentant 27 pays à travers le monde. Placée sous le thème “A distance …Respirons de la poésie”, cette manifestation est organisée par l’Association du Festival de la poésie à Marrakech, en partenariat avec la Direction régionale de la culture de MarrakechSafi. Ce festival se propose d’encourager les créateurs de cet art raffiné, et de partager le savoir-faire de ce genre d’écriture entre des poètes issus des quatre coins de la planète. Au programme de ce rendez-vous culturel figurent des hommages aux poètes marocain Abdellah Al-Karni et irakien, Muniam Alfakir, outre des projections cinématographiques, la présentation de spectacles théâtraux et musicaux et l’organisation d’une exposition d’arts plastiques. La première journée du festival sera marquée par la projection du film “Green Wedding” (mariage vert) du réalisateur marocain prometteur, Aziz Mahi, alors que la pièce de théâtre “Zanzanat al bawh” (cellule de confession) du metteur en scène Aziz Ouchnoug sera présentée sur scène au cours de la deuxième journée du festival. La troisième journée du Festival sera, elle, dédiée à l’organisation d’une exposition de l’artiste marocaine installée en France, Majida Kasmi. S’agissant de la musique, l’édition sera rehaussée par la participation du groupe belge Mosaic et la chanteuse marocaine établie en Belgique, Houda Bendriss.

Libé
Mercredi 25 Novembre 2020

Lu 468 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.