Le Festival de Louxor pour le film africain célèbre le cinéma marocain


Libé
Lundi 5 Février 2024

Le Festival de Louxor pour le film africain célèbre, pour sa 13ème édition (09-15 février 2024), le cinéma marocain avec la projection de plusieurs films  hors-compétition officielle, des hommages et la signature d'une convention de jumelage.

Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture du festival, Azza El Hosseiny, fondatrice et directrice du festival, a indiqué que cette édition a consacré une catégorie spéciale intitulée "Panorama du cinéma marocain", marquée par la projection de quatre films narratifs, à savoir "Hala Madrid" du réalisateur Abdelilah Eljaouhary, "Jalal Eddine" de Hassan Benjelloun, "Oliver Black" de Tawfik Baba et "Sotto Voce" (La voix sourde) de Kamal Kamal.

A cette occasion, une convention de jumelage sera également signée entre le Festival de Louxor et le Festival international du cinéma africain de Khouribga (FICAK), en consacrant une section spéciale dédiée à la projection de films ayant obtenu des prix importants lors du Festival de Khouribga. Par ailleurs, la direction du festival a invité une élite de réalisateurs marocains à assister à cette manifestation cinématographique.

Cette édition rend également hommage au défunt critique et écrivain marocain Noureddine Saïl, en sa qualité de personnalité influente dans l’industrie du cinéma en Afrique et de fondateur du Festival international du cinéma africain de Khouribga, l'un des principaux festivals qui soutiennent le cinéma africain depuis près d’un demi-siècle.

Un hommage sera également rendu à Hassan Benjelloun aux côtés du réalisateur égyptien Khairy Bishara, du producteur Gaby Khouri (Egypte), des acteurs égyptiens Hassan El Raddad et Emmy Samir Ghanem ainsi qu'à l’actrice Aye Kita Yara du Burkina Faso.
Parmi les 12 films documentaires et narratifs africains en lice pour la compétition officielle du festival, le Maroc sera représenté par "Animalia" de Sofia Alaoui.

Dans la catégorie du long-métrage, le jury sera présidé par la réalisatrice égyptienne Hala Khalil et composé des artistes Mohamed Yassine (Egypte), Maïmouna N'Diaye (Sénégal), Mokhtar Ladjimi (Tunisie) et Aye Kita Yara (Burkina Faso).

Dans la catégorie du court-métrage, le réalisateur marocain Abdelilah Eljaouhary sera à la tête du jury composé de Jean Roke Patoudem (Cameroun), Mohamed El Adl (Egypte), Naky Sy Savané (Côte d’Ivoire) et Magdi Ahmed Ali (Egypte).

Quarante-quatre films ont été sélectionnés pour participer aux 4 compétitions officielles du festival, avec 12 films dans la catégorie du long-métrage narratif et documentaire, 14 films dans la catégorie du court-métrage narratif, documentaire et d’animation, 6 films dans la catégorie dédiée à la diaspora ainsi que 12 films dans la catégorie dédiée aux films d’étudiants outre la catégorie du long-métrage égyptien et la catégorie officielle hors-compétition.

Cette édition, baptisée du nom du réalisateur Khairy Bishara, célèbre également deux cinéastes africains décédés l'année dernière, à savoir l'écrivain et scénariste égyptien Raouf Tawfik et la réalisatrice sénégalaise Safi Faye.


Lu 1948 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.











services