Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival “Printemps musical des alizés” soufflera sa 18ème bougie




La 18ème édition du Festival "Printemps musical des alizés", un rendez-vous, désormais, incontournable pour les mélomanes de plus en plus nombreux et des plus exigeants des pièces les plus emblématiques de la musique, de la chambre et de l’art lyrique, aura lieu du 26 au 29 avril courant, à l’initiative de l’Association Essaouira-Mogador. Placée sous le signe "Aimez-vous Brahams", cette nouvelle édition qui s’annonce riche en rythmes synchronisés et en couleurs, offre l’occasion pour les mordus de ce style de musique élégante de "courir voire même de voler vers la cité des alizés, le temps d’un long week-end, pour apprécier Brahams. "Brahams donc est au cœur de cette édition 2018 avec sa somptueuse Symphonie n°1, son légendaire Quatuor-pour cordes et son immortelle sonate pour violoncelle et piano et c’est ce fil de lumière que Dina Bensaid, la directrice du festival, a choisi pour faire revisiter au public en 12 concerts les compositeurs les mieux inspirés et les plus exaltants de l’époque romantique, de Schumann à Mendelsohn et de Schubert à Beethoven sans oublier Dvorak, Prokoviev ou Bernstein", lit-on dans un communiqué des organisateurs.  Et d’ajouter que "pour la soirée d'ouverture toujours très attendue, Deborah Nemtanu au violon et Dominique de Willencourt au violoncelle se joindront au pianiste Romain Descharmes pour un concert autour du trio Les Esprits de Beethoven. Deborah et Dominique que l’on retrouvera au sein de l'Orchestre philharmonique du Maroc pour les concertos de Mendelsohn et Schumann, respectivement pour violon et violoncelle, rappelle-t-on.
Selon les organisateurs, l’art lyrique aura également une place toute particulière dans cette édition : Oriane Moretti pour un spectacle concert autour de la vie de Clara Schumann avec le Chœur philharmonique du Maroc, pour la première fois a capella à Essaouira dans son concert "A cœur ouvert".
Autres grands moments de cette nouvelle édition, l'Orchestre philharmonique du Maroc, sous la baguette d'Olivier Holt qui fera valser le public avec Roméo et Juliette, laissent savoir les organisateurs, relevant que la version Prokofiev viendra compléter celle de Leonard Bernstein et son West Side Story qui remet à la page cette tragédie des années 50 à New York.
Cette année encore, les incontournables des alizés ne sont à manquer sous aucun prétexte, la Matinée Jeunes Talents avec les enfants du programme socioculturel "Mazaya", ou encore la balade musicale au cœur de la médina d'Essaouira. Dina Bensaïd, poursuit la même source, sera aussi au piano aux côtés d’Elisa Huteau dans un programme dédié au violoncelle, l’instrument le plus romantique dans tous les registres de la musique de chambre. Quant au concert de clôture, il ne manquera pas de surprendre les aficionados de ce genre musical, avec Thomas Leleu qui va faire découvrir le Tuba, tel que le public ne l'a jamais entendu, renchérissent les organisateurs, rappelant qu’habituellement instrument de fond d'orchestre, Thomas veut lui redonner ses lettres de noblesses en proposant au public, accompagné d’un quintette à cordes, un programme d’une grande
virtuosité.

Samedi 7 Avril 2018

Lu 371 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif