Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Département d’Etat US qualifie le Maroc de pays exportateur de sécurité

Le désaccord entre Rabat et Alger, une entrave à la lutte antiterroriste




Le désaccord politique entre le Maroc et l’Algérie au sujet de la question du Sahara «demeure une entrave à la coopération antiterroriste bilatérale et régionale », a regretté le Département d’Etat, dans son rapport sur le terrorisme dans le monde, au titre de l’année 2017, qui a salué la projection stabilisatrice du Royaume en Afrique subsaharienne.
Le Royaume du Maroc est un allié majeur des Etats-Unis hors OTAN, et un «partenaire stable, exportateur de sécurité » en Afrique subsaharienne, qui se démarque par sa participation « active » à l’initiative « sécurité et défense dans le cadre 5+5 », qui traite des questions sécuritaires dans le pourtour méditerranéen, souligne le rapport, qui a été rendu public mercredi à Washington.
Le Maroc, rappelle le document, abrite l’Exercice combiné maroco-américain « African Lion » et prend part à de multiples exercices multilatéraux régionaux, ajoutant que le Royaume est également un membre actif du partenariat de lutte anti-terroriste transsaharienne.
Le rapport fait observer que la projection stabilisatrice du Maroc sur le continent africain est adossée à une approche «holistique» de lutte antiterroriste qui combine des mesures de sécurité vigilantes, une coopération régionale et internationale et des politiques de lutte contre la radicalisation.
En 2017, les efforts antiterroristes du Maroc ont permis d’atténuer efficacement le risque de terrorisme, même si le pays continuait à faire face à des menaces sporadiques, en grande partie de petites cellules terroristes indépendantes, dont la majorité s’inspirait ou était affiliée à «l’Etat islamique», indique le document, rappelant que durant 2017, les autorités marocaines ont fait état d’une diminution du nombre des arrestations liées au terrorisme (186), pour la première fois depuis 2013.
Le Département d’Etat rappelle, en outre, que dans le sillage des attentats terroristes ayant pris pour cible la ville de Barcelone, les autorités marocaines ont assisté leurs homologues espagnoles dans leurs investigations, notant, par ailleurs, que le Maroc co-préside avec les Pays-Bas le Forum global pour la lutte anti-terroriste (GCTF).

 

Vendredi 21 Septembre 2018

Lu 457 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés