Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Conseil de sécurité exprime son appui aux efforts de Horst Koehler

La visite de l’Envoyé personnel dans la région est de nature à créer une nouvelle dynamique, affirme Sebastiano Cardi




 Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont loué, mercredi, la récente visite effectuée dans la région par l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Koehler, estimant que cette tournée est de nature à insuffler une “nouvelle dynamique” nécessaire pour faire avancer le processus politique, a déclaré le président du Conseil pour le mois de novembre, l’ambassadeur d’Italie à l’ONU, Sebastiano Cardi.
«Les membres du Conseil de sécurité expriment leur soutien aux efforts de  l’Envoyé personnel et se félicite de sa nomination et de sa visite dans la région comme une importante contribution pour créer une nouvelle dynamique  et un nouvel esprit en vue de faire avancer le processus politique», a  indiqué Sebastiano Cardi, dans des «éléments à la presse».
Les membres du Conseil ont “salué” sa nomination de Horst Kohler et sa visite dans la région, a-t-il souligné devant la presse suite aux consultations que l’Envoyé personnel du Secrétaire général avait tenues, à huis clos, avec les membres du Conseil de sécurité.
Les quinze membres du Conseil ont également exprimé “leur soutien” aux efforts entrepris par le nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, a ajouté Sebastiano Cardi.
Il a, dans ce cadre, indiqué que le Conseil devrait attendre “les prochaines étapes” que Horst Kohler entreprendra pour faire avancer le dossier.
“Le Conseil attend avec impatience son implication, sa vision et son leadership”, a souligné Sebastiano Cardi.
Les membres du Conseil ont, par ailleurs, exprimé leur “appréciation” des efforts fournis par la Représentante spéciale de l’ONU pour le Sahara, Kim Bolduc, durant ses trois années de service, et réitéré leur “soutien constant” à la MINURSO.
Pour sa part, Horst Koehler s'est dit «encouragé» mercredi après la réunion à huis clos du Conseil de sécurité à qui il a décrit sa première tournée dans la région.
Le responsable a refusé d'en dire plus, tandis qu'un membre de son entourage lançait: «Pas de commentaire».
Selon un diplomate occidental, Horst Koehler a adopté une approche «très prudente», y compris devant le Conseil de sécurité. «Il n'est pas entré dans le fond» et «va probablement continuer à organiser des réunions informelles» avec les parties, a-t-il estimé sous couvert d'anonymat.

Vendredi 24 Novembre 2017

Lu 907 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés